Apple dévoile l’Apple Watch, sa montre connectée

    lundi 9 mars 2015

    Apple a dévoilé lundi sa très attendue montre connectée, l’Apple Watch, dans l’espoir de s’imposer sur un marché où plusieurs de ses concurrents sont déjà présents.
    Il s’agit du premier nouveau produit présenté par Apple depuis l’iPad en 2010. Elle sera disponible le 24 avril dans neuf pays (Australie, Canada, Chine, France, Allemagne, Hong Kong, Japon, Royaume-Uni et États-Unis), a indiqué Apple lors d’une présentation à San Francisco.
    « L’Apple Watch ouvre un nouveau chapitre dans la façon dont nous allons agir avec les technologies », s’est réjoui le directeur général du groupe, Tim Cook.

    Cette montre connectée, dont l’écran tactile sera personnalisable, disposera de plusieurs fonctions : son propriétaire pourra par exemple écouter sa musique, recevoir des SMS ou donner et prendre des appels téléphoniques. Elle est dotée d’un micro qui permettra aussi à son propriétaire d’utiliser la fonctionnalité de dictée vocale Siri.
    Elle sera équipée d’une fonction Uber X permettant de commander un taxi et pourra servir à ouvrir sa chambre d’hôtel dans les chaînes partenaires. Elle permettra également de se connecter à un système de vidéosurveillance et de communiquer sur des réseaux sociaux comme Instagram.
    L’Apple Watch fonctionnera avec la dernière version du système d’exploitation mobile d’Apple, iOS 8.2. Son autonomie, point crucial, sera de dix-huit heures en utilisation, ce qui lui permettra d’être portée toute la journée sans que la batterie ne se décharge complètement.
    Parmi ses autres fonctions, elle fera un bilan des activités physiques de son propriétaire, affirme Apple, qui insiste sur le fait que l’utilisateur pourra s’en servir pour communiquer les informations sur son état physique et sa santé. En parallèle, le groupe a lancé une application, ResearchKits, destinée à collecter des données sur la santé de ses clients volontaires afin d’aider la recherche clinique.

    « Rien de nouveau »
     
    L’Apple Watch sera déclinée en trois modèles, dont l’Apple Watch Sport, le modèle sportif considéré comme l’entrée de gamme, et l’Apple Watch Edition, la version de luxe. Cette dernière aura un boîtier en or jaune ou rose de 18 carats, des cristaux de saphir et des bracelets haut de gamme.
    Le modèle de base coutera 349 dollars (323 euros) et le plus luxueux plus de 10 000 dollars.
    Ce produit est considéré comme important pour le développement du marché des produits dits « connectés », qui permettent à l’utilisateur de bénéficier des fonctions d’internet sans s’embarrasser d’appareils encombrants.

    « Les montres connectées ont pour l’instant rencontré un succès mitigé, ce qui suggère que les objets connectés ont besoin d’un produit ‘magique’ pour être adoptés » par le grand public, estime Cathy Boyle, analyste chez eMarketer.

    Selon elle, l’Apple Watch pourrait le devenir, d’autant qu’Apple peut compter sur les inconditionnels de son écosystème.
    Jan Dawson chez Jackdaw Research juge qu’Apple n’a rien annoncé de révolutionnaire : « Rien de nouveau si on excepte le prix », estime-t-il.
    Le cabinet de recherche Strategy Analytics, qui parie sur le succès de l’Apple Watch, projette des ventes de 15,4 millions d’unités à travers le monde en 2015, ce qui garantirait une part de marché de 55%.
    Les analystes d’ABI Research sont plus prudents et prévoient 13,7 millions d’unités vendues.
    Le segment des montres connectées est déjà occupé par les fabricants sud-coréens Samsung (Gear) et LG (G Watch et G Watch R), par le japonais Sony (SmartWatch), ainsi que par la start-up Pebble (Pebble Time).
    Motorola, qui a été racheté par le géant chinois Lenovo l’année dernière, a également conçu une montre intelligente (Moto 360), et Huawei (Huawei Watch), un autre fabricant chinois, a dévoilé la sienne au Congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone ce mois-ci.
    Pour l’instant, les horlogers traditionnels n’ont pas répondu à cette effervescence.
    Apple a également présenté lundi une nouvelle version de son ordinateur portable MacBook, au design plus fin et à l’écran plus large (12 pouces) que le MacBook Air.
    Apple a également annoncé avoir vendu plus de 700 millions d’unités de son téléphone portable iPhone depuis son lancement en 2007.
    Dans un autre domaine, la marque à la pomme s’allie à la chaîne câblée HBO dans le « streaming » avec un service payant aux États-Unis, à 14,99 dollars par mois.

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete