Après de forts épisodes de pluies, le lagon est un nid à germes

jeudi 29 janvier 2015

Depuis la semaine dernière, les médecins signalent une augmentation de lésions cutanées suite à une baignade dans le lagon. La responsable du centre d’hygiène et de salubrité publique rappelle que, pendant et après de fortes précipitations, les eaux sont effectivement impropres. Pour le dermatologue Serge Ermolieff, chaque saison des pluies est synonyme d’une multiplication de lésions cutanées liées à l’humidité.

Médecin généraliste, infirmiers et dermatologues enregistrent depuis la semaine dernière une recrudescence de patients venant consulter pour des lésions cutanés. Rougeurs, petits boutons ou encore champignons sont apparus chez ces patients après qu’ils se soient baignés dans le lagon.
Des zones de baignade sont particulièrement touchées. Notamment toute la zone de plage de Punaauia qui va du pk15 au pk18. Dès qu’il pleut, les eaux pluviales charrient poubelles, boue, germes d’origine fécale dans le lagon qui devient marron.
Le simple fait que l’eau ne soit pas limpide montre qu’elle n’est pas conforme. La zone du motu Martin à Mahina également.

 JR

 Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche de ce 29 janvier ou au feuilletage numérique.

sandra 2015-01-29 14:05:00
Et pourtant il y a eu une compétition de Paddle samedi dernier pointe Vénus !! je n'ai pas compris pourquoi celle ci n'avait pas été annulée ... on dit à nos enfants de ne pas se baigner et aux infos on a les images de la compétition !!!!
duralu 2015-01-29 11:30:00
Pour éradiquer le chikungunya, on pourrait acclimater des chauve-souris australiennes, qui boufferaient tous les moustiques. Qu'en pensez vous ?
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete