Arafenua : l’avocat de deux douaniers “accueille la nouvelle avec prudence”

    jeudi 4 février 2016

    C’est probablement la fin d’un long cauchemar judiciaire pour ses clients, mais Me Philippe Neuffer se refuse encore à crier victoire. La semaine dernière, la juge d’instruction Edwige Bit a rendu une ordonnance de non-lieu au bénéfice de quatre douaniers accusés de viol par une jeune collègue. Un soulagement pour ceux-ci, qui restent néanmoins suspendus à la décision de la plaignante, qui dispose encore de quelques jours pour faire appel de la décision rendue. “Mes clients attendent la réaction de la partie civile. Il faut accueillir la nouvelle avec prudence compte tenu des rebondissements qu’on a pu voir dans le dossier”, souffle l’avocat qui représente les intérêts de deux douaniers.
    Des agents qui ont toujours nié les accusations portées contre eux et ce, “depuis la première seconde de garde à vue”, tient-il à rappeler.
    Et si Me Neuffer évoque aujourd’hui un possible “pardon” de ceux-ci à l’égard d’Élodie A., dont les mensonges au cours de l’enquête ont ruiné la crédibi-lité, il laisse entendre, para-
    doxalement, que les fonctionnaires mis en cause pourraient, à leur tour, engager des poursuites à l’encontre de la jeune
    femme.

    “Se reconstruire”

    “Une fois que nous connaîtrons la réaction de la partie civile, il y aura des suites adéquates. Il y a plusieurs voies qu’il faudra envisager”, déclare-t-il, sibyllin.  
    Quant à ses clients, ils sont toujours en activité aujourd’hui, mais restent profondément marqués, selon lui, par l’affaire qui a débuté il y a près de quatre ans : “Les choses ne sont jamais vraiment terminées lorsque l’on a fait face à un tel déchaînement. Lorsque la machine judiciaire fait son office, elle broie quelques fois les êtres humains qui doivent ensuite se reconstruire. C’est dans ce processus que se placent aujourd’hui mes clients.”
    Les quatre douaniers accusés de viol, mais aussi quatre autres suspectés de non-dénonciation de crime, seront définitivement blanchis à compter de lundi prochain, à moins qu’Élodie A., aujourd’hui hors du territoire, ne décide, d’ici là, d’intenter un recours. K

    J.-B.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete