Habillage fond de site

Aremiti s’engage pour la défense des femmes

mercredi 5 juin 2019

Un chèque d’un peu plus de 600 000 F a été remis à Vahine Orama Moorea par Samuel Matton, de la société Aremiti. (© DR)

Un chèque d’un peu plus de 600 000 F a été remis à Vahine Orama Moorea par Samuel Matton, de la société Aremiti. (© DR)


La compagnie maritime Aremiti a récolté 600 000 F pour soutenir Vahine Orama Moorea. L’argent récolté a pour but d’installer un local sur l’île. Les femmes dans le besoin sont pour l’instant rapatriées sur Tahiti.

Une campagne de collecte pour soutenir Vahine Orama Moorea, l’association pour les droits de la femme, a été lancée par la compagnie maritime Aremiti. Du 8 mars au 10 mai, 5 francs ont été prélevés sur chaque billet passager vendu.

Mercredi dernier s’est alors déroulée la remise de chèque à Moorea. Le directeur marketing de la compagnie, Samuel Matton, était présent, en plus du maire délégué de Teavaro, de la fondatrice de l’association, Sandra Levy Agami, et de sa nouvelle présidente, Luisa Maiterai Teheiura.

“Grâce à vous, passagers de la compagnie Aremiti, nous avons réussi à récolter un peu plus de 600 000 F ! Un grand merci pour Vahine Orama et pour les femmes de Moorea”, souligne-t-elle.

L’argent récolté a pour but de venir en aide à Vahine Orama Moorea afin d’installer un local sur l’île.

En effet, celle-ci ne disposant pas de lieu pour accueillir les femmes dans le besoin, elles sont de ce fait rapatriées sur Tahiti : une situation qui n’est pas toujours simple à gérer pour les bénévoles. L’infrastructure permettra aussi de poursuivre les formations des référents de l’association.

Installée il y a une quinzaine d’années, la section à Moorea vise à soutenir et accompagner les femmes dans leurs problèmes quotidiens. Démarches juridiques et administratives sont notamment mises en place dans le cas par exemple de violences conjugales.

“Grâce à Vahine Orama, ces femmes sont écoutées, protégées et orientées en fonction de leurs besoins vers les organismes adéquats”, affirme Luisa Maiterai Teheiura.

 

Intervenir plus efficacement sur le terrain

 

Elle précise également le travail de prévention dans les écoles fourni sous forme d’ateliers par les membres de l’association.

Ces derniers travaillent en coordination avec les services publics, la gendarmerie, l’hôpital ou encore les pompiers. Le but ? Intervenir plus efficacement sur le terrain.

La date de début de la collecte n’a pas été choisie au hasard. “Le 8 mars, c’est la Journée internationale des droits des femmes !”, explique Samuel Matton.

La compagnie a tenu à rendre hommage à toutes les femmes, et plus particulièrement celles qui travaillent pour Aremiti.

En effet, chaque femme tient une place importante dans la compagnie, qu’elles soient guichetières, contrôleuses, superviseuses ou hôtesses.

“Elles nous prouvent chaque jour que n’importe qui, peu importe son sexe, peut faire un travail s’il ou elle a les compétences nécessaires et la bonne attitude”, conclut le directeur marketing.

 

Korresmoorea

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete