Areva va supprimer 5 000 à 6 000 postes dans le monde

jeudi 7 mai 2015

Le spécialiste du nucléaire Areva, en difficulté financière, a annoncé jeudi qu’il allait supprimer 5 000 à 6 000 emplois dans le monde, dont 3 000 à 4 000 en France, dans le cadre de son plan de redressement, une première pour le groupe public.
Le chiffre exact dépendra de l’issue des négociations avec les syndicats, a précisé le groupe, qui vise une réduction de ses frais de personnel « de l’ordre de 15% en France et de 18% au total au niveau mondial » via ces suppressions de postes, mais aussi des mesures de mobilité interne, de modération des rémunérations ou encore de réorganisation du temps de travail.
Les frais de personnel d’Areva atteignent aujourd’hui 3,3 milliards d’euros, un niveau qui n’est plus soutenable par rapport aux 8,3 milliards de chiffre d’affaires du groupe, confronté à la stagnation du marché du nucléaire, a souligné le directeur des ressources humaines François Nogué, au cours d’une réunion avec la presse.
Le groupe, détenu à près de 87% par des capitaux publics, emploie actuellement environ 44 000 personnes dans le monde, dont 29 000 en France.
Ce volet social permettra de réaliser environ les deux tiers du plan d’économies d’un milliard d’euros d’ici à 2018 annoncé en mars, tandis que les efforts sur les achats assureront le tiers restant, a précisé le groupe.

AFP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete