Habillage fond de site

Il arrose la fin de son engagement à la Croix-Bleue, il finit à Nuutania

vendredi 4 novembre 2016

“C’est le prix de six mois  de sa consommation  de bière”, a répondu le procureur sur le coût du passage du permis. (© archives LDT)

“C’est le prix de six mois de sa consommation de bière”, a répondu le procureur sur le coût du passage du permis. (© archives LDT)

 

 

“Ce serait presque drôle si votre situation judiciaire n’était pas si compliquée”, annonce le président du tribunal à J.-P.D.. Le jeune homme de 23 ans n’a jamais passé son permis de conduire. “Je n’ai pas les moyens”, explique-t-il. Aussi, chaque contrôle routier est synonyme de condamnation. Mais c’est surtout pour sa consommation d’alcool avant de prendre le volant qu’il a déjà été incarcéré, cette année, après avoir blessé quelqu’un sur la route.

Sorti de Nuutania en juin après trois mois de prison, J.-P.D. a pris la voiture de sa compagne le 1er novembre, mais c’est un ami qui a conduit. À Teva i Uta, ils ont voulu célébrer la création de leur association de car bass, mais surtout, J.-P.D. a arrosé de six obus de bière la fin de son engagement à la Croix-Bleue, après quatre mois sans boire.

Mais au retour, sachant son ami plus imbibé que lui, c’est, cette fois, J.-P.D. qui a pris le volant. “Vous avez mal calculé votre coup”, lui explique le juge, car un sursis de neuf mois plane toujours au-dessus du prévenu, jugé hier pour la deuxième fois de l’année en comparution immédiate.

Lorsque le juge l’interroge sur la manière dont il pourrait tirer la leçon de ses erreurs, J.-P.D. répond : “Laissez-moi une chance de passer mon permis”, avant d’expliquer avoir mis des sous de côté pour le passer.
Le procureur n’y tient plus : “À quoi cela sert d’assurer son véhicule ?”, J.-P.D. reste muet. “À quoi ça sert de passer le permis ?” Sans succès. “Pourquoi il ne faut pas boire avant de conduire ?” Sans plus de réponse.
L’avocat du prévenu tente, lui aussi, une question : “Combien coûte de passer le permis ?”, “Six mois de sa consommation de bière”, coupe le procureur qui rappelle que le permis sert à apprendre les bonnes règles, que conduire en ayant bu ne permet pas d’avoir les bons réflexes ni la bonne vue. “Vous êtes quelqu’un d’extrêmement dangereux pour la vie des gens de ce pays. La voiture est une arme qui tue plus que le fusil. C’est pour cela qu’il existe des règles qui ne viennent pas d’en haut, mais d’ici, du code de la route polynésien.”

Il requiert deux ans de prison, dont six mois avec sursis. De son côté, l’avocat demande de ne pas “s’arrêter aux faits” et de considérer la générosité de son client, maçon au noir qui reverse une part de ses revenus à ses grands-parents, chez qui il loge, ou qui a proposé de prendre la route du retour à la place de son ami qui avait trop bu. Au final, les juges l’ont condamné à quatre mois de prison ferme avec mandat de dépôt et neuf mois de sursis avec mise à l’épreuve.

 

 

Compte rendu d’audience Florent Collet

13
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete