emergency
top
overheader
jeudi
31 juillet 2014

Rimatara accueille l’Etat avec générosité

4 contributions

Publié le vendredi 11 juin 2010 à 11H51

AUSTRALES - Visite oficielle

rima150.jpgL’île est petite, 9km2 avec un point culminant à 83m mais combien attrayante ! Verdoyante avec des routes ombragées , bordées de plantations de pandanus, de tiare tahiti et de tarodières , Rimatara est un petit bijou à découvrir absolument. Deux pensions de famille sont prêtes à accueillir les touristes du futur Tuhaa Pae. L’artisanat, une des principales ressources de l’île est varié et de qualité. Pour la venue du haut-commissaire, la population, des enfants aux adultes avait adopté une tenue rouge et blanc en harmonie avec la nature environnante.

rima590.jpg

A l’aéroport, le maire Damas Utia, ses conseillers municipaux, les chefs des différents services ont accueilli leurs visiteurs derrière la barrière de feu traditionnelle. Direction Anapoto où devait être inaugurée la mairie annexe. Cette construction résulte du souhait du conseil municipal de doter ce village d’un lieu facilitant le contact entre les administrés et les autorités locales, permettant en outre l’organisation de rassemblements socioculturels. Le coût de ce bâtiment dont les travaux ont été réalisés en régie communale. a été de 10.400.000 FCFP financé à 80% par l’état. La visite s’est poursuivie par les structures sportives dont la rénovation a été engagée par la mairie dans la perspective de l’organisation des jeux des Australes à Rimatara. Cet évènement a été reporté en 2011 mais les installations sont prêtes. La salle omnisports a été rénovée et mise aux normes. Le plateau sportif extérieur est flambant neuf, le terrain de football a été aménagé avec des tribunes et des projecteurs. Le coût des travaux réalisés en régie communale s’est élevé à 17.000.000 FCFP dont le financement a été assuré pour 13.000.000FCFP par l’état et 2.000.000FCFP par la commune. Un repas composé de poissons, langoustes cochon et poulet a permis une pause très appréciée avant la réunion du conseil municipal.

De notre correspondante Annie Tavita

Maire de Rimatara

“Cette inauguration faite par M. Coltrat Haut-Commissaire, nous a permis de remercier l’État pour le soutien indéfectible qu’il nous apporte dans la réalisation de nos projets. D’autre part, je tiens à préciser à tous les maires des Australes que nous sommes prêts à recevoir les sportifs de l’archipel pour les prochains jeux qui devraient avoir lieu en 2011 à Rimatara.”



Une convention mutoi /gendarmes


rima300.jpgEn accord avec la gendarmerie nationale, la commune de Rimatara a convenu de la nécessité de faire progresser la fonction des mutoï vers une responsabilisation accrue dans l’exercice des missions de police municipale. Cette volonté s’illustre par la signature de la convention de coordination entre police municipale et gendarmerie nationale. Pendant la visite officielle du Haussaire une visite de la gendarmerie a été suivie d’une réunion sur le thème de la sécurité publique. Les projets d’opérations en commun ont été évoqués dans le cadre d’une nouvelle organisation du travail. Actuellement 3 gendarmes sont en poste à Rimatara et 3 mutoï à la commune. Le projet de construction du poste de police municipale a été présenté aux autorités. Actuellement les mutoï disposent d’un local de 18 m2 dans le bâtiment de la mairie d’Amaru. Ce local exigü se révèle aujourd’hui mal adapté non seulement à l’exercice de leurs missions traditionnelles mais également à leurs nouvelles fonctions liées notamment à la gestion de situations de crises ou d’évènements exceptionnels. Cette nouvelle structure située à proximité de la mairie et de la gendarmerie permettra d’améliorer le travail des mutoï et le service rendu à la population. La maîtrise d’ouvrage de l’opération est assurée par la commune de Rimatara grâce au potentiel de ses services techniques et administratifs. Ces travaux seront exécutés en régie par la commune. Le montage financier est estimé à 15 000 000 FCFP. La subvention de l’état est de 60%.


Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg

Les dernières contributions


Commentaires anonymes

14/06/2010 à 13h46

et allez les râleurs....Mr Colrat va réagir n'en doutez pas, mais il doit attendre que les pseudo-élites locales négocient et essaient de trouver un accord entre eux, c'est ça le principe d'autonomie interne vous avez pas compris ???? Comme ces idiots là ne pourront pas s'entendre et que la situation va pourrir, il interviendra avec un peu de retard forcémment pour faire respecter la libre circulation, garantie constitutionnelle de l' Etat....Après vous râlerez encore contre ce sale colonisateur

Merci pour Rimatara

Commentaires anonymes

14/06/2010 à 10h22

l'Etat est l'un des premier concerné par les revendications des grévistes et syndicats et le HC est allé se pavaner, tout fier dans sa tenue blanche de xxxxxxxxxxxx à Rimatara, très généreuse (on veut bien le croire); il a dû se remplir les malles de cadeaux. Mais on se demande ce qu'il y fait à l'heure où Papeete est en grève et bloqué alors qu'il devrait être en ligne avec Sarko, Fillon, Morin pour les persuader de se décider à payer leurs parts de dettes. Il se moque vraiment de nous.

Commentaires anonymes

13/06/2010 à 22h16

C'était bien dans cette île où il y a eu une descente en nombres de gendarmes pour des histoires de pieds de Pakalolo détruits et des revendications violentes des planteurs et de leur épouses !

Commentaires anonymes

12/06/2010 à 20h06

Arrêtez votre cinéma Adolphe, commencez par tenir parole. Si toutefois vous savez encore ce que cela veut dire d'avoir UNE PAROLE.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © www.ladepeche.pf