emergency
top
overheader
samedi
19 avril 2014

Magasin Tati, c’est parti !

8 contributions

Publié le mercredi 06 mai 2009 à 09H39

Punaauia

tativignette.jpg“En application de sa politique de lutte pour le pouvoir d’achat des Polynésiens ainsi que d’une offre de concurrence élargie, le conseil des ministres a approuvé l’implantation prochaine d’un magasin d’enseigne Tati sur la commune de Punaauia au Pk 11,2.” L’annonce avait été faite il y a environ 7 mois, à la fin du mois d’octobre dernier… Depuis la fin de la semaine dernière, les premiers travaux ont enfin commencé sur le terrain de 2 200 m2 loué par Eugène Ailloux aux promoteurs du projet, exploitants de plusieurs autres enseignes de la place, spécialisées dans le segment de l’équipement à la personne.

“Cela fait environ deux ans que nous sommes en négociations. Pour l’instant, nous avons un contrat sur cinq ans”, expliquait pour sa part Eugène Ailloux, propriétaire du terrain et chargé de la construction avec un entrepreneur local. Le terrain est situé près dumagasin Tahiti pas cher et de la Halle aux chaussures ; un lieu stratégique puisque ce sont les mêmes patrons qui géreront la nouvelle enseigne Tati. Les commerces seront communiquants, la barrière qui les sépare devant ensuite être abattue. “Ce sera en fait un petit centre commercial”, commente Virginie Valette, représentante des actionnaires.

tati400.jpg“Ce sera un magasin principalement de textiles, discount, pas cher, avec un petit peu de bazar”, précise encore cette dernière. Le nouveau magasin de 840 m2 devrait sortir de terre d’ici cinq à six mois. Même si sa mise en service est espérée et serait idéale pour la fin de l’année, les investisseurs tablent plutôt sur le premier trimestre 2010. Un parking de 45 places est également prévu, avec plusieurs entrées et sorties destinées à faciliter les allées et venues des clients. Une fois la construction terminée, le recrutement du personnel et du directeur pourra être mis en place.

L’installation de l’enseigne à Punaauia devrait générer une vingtaine d’emplois, à l’adresse exclusive de la population de la commune. “Je me suis engagée vis-à-vis du maire”, assure Virginie Valette. La commission d’implantation des grandes surfaces commerciales (CIGSC) avait elle aussi donné un avis favorable, à l’unanimité.

Tati a déjà été présente sur le territoire, mais avait fait les frais d’un recentrage d’activité du groupe auquel elle était alors affiliée, à savoir le secteur alimentaire. Les personnes qui montent ce nouveau projet ne sont pas les mêmes qu’à l’époque. L’investissement nécessaire à la nouvelle enseigne se monte à 100 millions Fcfp, indiquait encore la communication du conseil des ministres, au mois d’octobre dernier.

B.M.

Betty Maono
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg

Les dernières contributions


10/05/2009 à 17h07

J'ai dernièrement vu un reportage sur TV5 Monde avec des déclarations de maire qui ont fait faire des constats sur l'implantation de grandes surfaces dans plusieurs régions de France. résultat : 300 emplois direct et indirects pour la création de la grande surface CONTRE 600-900 emplois liquides par des fermetures de magasins de proximité. Second constat: Le contrôle pris par les grandes surfaces auprès des producteurs locaux, en résume une CATASTROPHE économique et une perte de convivialité.. Délinquance et autres...

Commentaires anonymes

09/05/2009 à 01h45

un petit magasin alimentaire sur la cote Est serait le bienvenue... Tout le monde n'a pas de gros pickup pour faire les courses; ya qu'a voir le nombre de gens qui attende le bus chargés comme des mulets... fourgons ambulants a prix prohibitifs ! a quand un intérêt pour ses personnes oubliés de la cote Est délaissée.
Bye:-*

Commentaires anonymes

07/05/2009 à 14h11

A ma connaissance, sur la commune de Faaone, il n'y a aucun magasin d'alimentation. Donc, s'il y a un candidat pour cette commune, ça fera beaucoup d'heureux, car toute la population est obligée de se rendre sur Taravao pour faire ses courses, à une distance qui n'est pas négligeable.

Concernant ceux qui n'ont pas de véhicules, ils sont obligés soit de s'approvisionner sur les fourgons ambulants des chinois qui circulent sur toute la commune, soit de prendre le bus communal ou des transports pour se rendre sur Taravao.

Commentaires anonymes

07/05/2009 à 08h37

Pour la concurrence aux grandes enseignes, on a déjà un "discounter" en face de grande surface d'Arue; un autre de la même famille "price" en face de Moana nui; un discounter à Faa'a, et un semi gros inspiré des enseignes américaines CostCo à PPT. Pour fréquenter ces enseignes,il vaut mieux connaître les tarifs des grandes surfaces, tout n'y est pas si bon marché; on n'a pas besoin d'un Aldi ou d'un LIDL qui seront soumis aux même pressions de concurrence et de taxes et frais d'importation. Pour l'alimentaire, on a besoin surtout d'une politique de production de produits locaux cohérente (entre autre), pour le reste voir les proposition de M. Tefaarere.

Tati : bonne initiative, mes encouragements pour votre implantation, et bravo pour la création des emplois.
Ensuite, à voir si en effet, ça permet "d'augmenter" le pouvoir d'achat. Des petites boutiques locales proposent déjà des fringues à bien bon marché... tandis que d'autres, sous 1 enseigne soi-disant "pas cher", proposent des produits pas SI bon marché que ça! mais comme peu de gens ont des comparatifs.

GO, Tati, GO!

Commentaires anonymes

07/05/2009 à 08h36

encore des cochonneries importées de chine et vendues au prix de la vraie qualité!ces gens là me dégoutent...tout pour faire du fric meme faire croire que c'est bon pour le pouvoir d'acaht! beurk!

Commentaires anonymes

07/05/2009 à 08h17

Tati était sous la Banque Socredo, et c'était Ballande de Nouméa ?

Commentaires anonymes

06/05/2009 à 22h59

Pour le pouvoir d'achat des polynésiens, il faut autoriser l'ouverture de magasin de type "ALDI", "LIDL" et consorts qui en métropole mettent à mal les grands groupes comme CARREFOUR. Bien entendu, il faudra veiller à ce qu'ils ne subissent quelques petits problèmes lors du déchargement de leurs marchandises, lors des livraisons... et pleins de petits ennuis qui en temps normal ont pour conséquence de faire fuir toute concurrence.

Commentaires anonymes

06/05/2009 à 16h43

n'oubliez pas le parking, les entrées et les sorties sécurisées il y a des maisons d'habitations tout autour!

Droits de reproduction et de diffusion réservés © www.ladepeche.pf