Arue : Aroa Project, un tremplin pour la jeunesse

    jeudi 21 mai 2015

    La ville de Arue, en partenariat avec le contrat urbain de cohésion sociale (Cucs), lance un projet innovant pour les jeunes de la commune de 16 et 26 ans résidant dans un des quartiers prioritaires : Arahiri, Papaoa, Erima social, Paruau, Teariki, Tiaoao, Tearapae et enfin Tefaaroa. S’ils aiment la musique, chanter et danser, et que, éventuellement, ils jouent d’un instrument de musique, “ils pourront participer au Aroa Project”, a annoncé le 8e adjoint au maire, Léo Marais.
    Un casting aura lieu ultérieurement. Mais déjà, mardi, lors de l’annonce du projet, deux jeunes de Tefaaroa, trois de Papaoa et de Erima se sont manifestés.
    “Il nous faut au final un jeune par quartier, soit un total de six jeunes. Le but final est de monter un groupe avec eux. Ils écriront une chanson qu’ils interpréteront, et tourneront un clip. Ils suivront un stage d’une semaine, avec deux organismes de formation professionnelle, sur la prise de vue en vidéo, avec Jeff Benhamza, et une autre formation sur la prise de son en studio. Un autre organisme nous prête des tablettes numériques. Ce n’est pas un stage déconnecté de la réalité. On ne demande pas de faire un mixage, mais des choses très simples. Ce seront les ambassadeurs de leur quartier. L’aboutissement du projet se traduira par un spectacle. On veut faire vivre cet événement d’une manière pérenne”, assure Léo Marais.

    Les chansons doivent être des créations originales, en aucun cas des reprises. En revanche, les jeunes peuvent l’écrire dans la langue de leur choix. Le style est entièrement libre : rock, reggae, rap, variété polynésienne, pop ou même slam. Surtout, la chanson doit parler du quartier où vivent les jeunes, en véhiculant un message positif, qui mette en valeur le quartier. Les chansons trop engagées seront à éviter.
    Parmi les membres du jury, il y aura un représentant du Cucs. “La personnalité de ces jeunes fera la beauté de ce projet. Dans les quartiers, il y a un savoir-faire des jeunes dans la chanson. Il faut arrêter de ne montrer que le côté obscur des quartiers prioritaires, comme font les médias en métropole avec les banlieues”, conclut Frédéric Dafniet.

    De notre correspondant J.H.

     

    PRATIQUE

    Un casting est prévu le mercredi 3 juin, de 15 à 18 heures, à la maison de la jeunesse de Arue, bâtiment situé derrière le gymnase.
    Participation libre et gratuite.
    Des informations complémentaires seront communiquées sur place.
    Contact : 40.50.15.93 (service de la jeunesse et sport de la ville de Arue)

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete