Arue : les caméras de téléprotection se multiplient

    mardi 19 mai 2015

    Après Papeete et Punaauia, la commune de Arue se lance, elle aussi, dans la vidéosurveillance.
    Hier matin, au rond-point de Erima, les trois premières caméras du futur réseau ont été installées sur un poteau haut de neuf mètres.
    Selon la mairie de Arue, l’objectif est la mise en place d’un système de vidéoprotection dans le cadre de la sécurisation de la ville et la consolidation de la qualité du service de la police municipale en partenariat avec les services de la gendarmerie nationale.
    “Il y aura douze caméras Full HD mobiles. Le reste, ce sont des caméras fixes de dernière génération avec zoom optique x30”, explique André Calissi, agent technique en charge de ce dossier dans la commune.

    Papeete en pointe

    Grâce à ces nouveaux moyens, (au total, 33 caméras sont prévues) Arue espère améliorer la sécurité de ses administrés.
    Le dispositif prévoit que 13 caméras seront placées d’ici juin le long de la route de ceinture, six autres équiperont toutes les écoles.
    Quant au reste, elles seront dispatchées sur les zones stratégiques de la commune, telles que la mairie, les services techniques ou le complexe sportif Boris Léontieff.
    La transmission des images jusque dans un local aménagé de la police municipale se fera par voie hertzienne.
    Précisons que ces images ne pourront pas être gardées plus d’un mois, mais qu’elles pourront servir en cas d’incidents et être mises à la disposition de la gendarmerie.
    Le boom spectaculaire de la vidéosurveillance, avec l’arrivée de caméras de plus en plus performantes et de moins en moins onéreuses, est particulièrement florissant, ces derniers temps, et se développe dans les zones urbaines.
    C’est l’entreprise Cegelec qui a remporté ledit marché sur Arue. Mais l’antériorité en ce domaine est l’apanage de Papeete.
    La capitale est en pointe en la matière et va renforce son dispositif existant (18 caméras déjà en place) avec neuf nouvelles caméras dans le centre-ville d’ici la fin de l’année.
    À Punaauia, la tendance est la même. La commune compte actuellement quinze caméras de surveillance, principalement dans des lieux accidentogènes ou dans des quartiers “chauds”, et deux d’entre elles sont dans la vallée de la Punaruu.
    Elles ont été installées initialement pour aider la police municipale à connaître les points d’embouteillage et fluidifier la circulation.
    Aujourd’hui, avec la création du tunnel, leur vocation est appelée à changer. Douze nouvelles caméras sont en commande, qui devraient faire leur office dans le courant de l’année. L’objectif désormais est de sécuriser les quartiers.

    De notre correspondant J.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete