Arue – M. Convers : “Les résidents contribuent aussi au budget de la commune”

jeudi 21 mai 2015

Suite à l’importante panne sur le réseau de distribution d’eau qui a eu lieu de samedi à lundi, à Erima, l’association des propriétaires de ce lotissement de Arue a souhaité apporter des précisions. Dans un courrier électronique envoyé mardi soir, Stéphane Convers, président du conseil syndical, note “le travail remarquable des équipes de la Polynésienne des eaux et de l’entreprise Nohoarii”. Il remercie aussi “le maire de Arue pour son intervention”.
Dans une interview donnée lundi, Philip Schyle rappelait que, ce lotissement étant privé, la mairie n’avait pas obligation d’intervenir. Mais, face à la gravité de la panne, privant environ 1 000 personnes d’eau, le maire avait pris l’initiative de prêter main-forte, après que deux pompes soient successivement tombées en panne (lire : Arue : panne d’eau sur Erima, un millier d’administrés sans eau).
“Concernant la panne, nous avons dû faire face à des circonstances exceptionnelles, rappelle dans son message Stéphane Convers. Une pompe a lâché dans la nuit de samedi dernier, ne permettant plus de remonter l’eau vers les bassins supérieurs qui distribuent les habitants de Erima” et le “matériel de secours est également tombé en panne avant que les bassins supérieurs ne puissent être remplis (…)”.
 
Et d’ajouter “que l’aide de la mairie a été précieuse notamment en transférant de l’eau depuis son réservoir dimanche soir”.
Mais une fois la panne résolue, une autre problématique est apparue : à qui la faute et que faire pour éviter ce genre de désagrément à l’avenir ? Dans son interview publiée mardi, le maire de Arue “invitait vivement l’association des propriétaires du lotissement Erima à prendre ses responsabilités”, en prévoyant, à l’avenir, une pompe de secours. Mais pour Stéphane Convers, ce n’est pas aussi simple que cela. Il rappelle que, “depuis sa création au début des années 1980 et jusqu’en 2011, le syndic en charge de la gestion des installations du lotissement n’a d’évidence pas conduit ni provisionné toutes les rénovations nécessaires sur cette longue période, et a laissé au final l’association des propriétaires du lotissement Erima dans une situation financière délicate”.
Il précise que la mairie de Arue et l’OPH (lotissement social), étant membres de l’association, “sont bien entendu au fait de cette situation, son origine et ses conséquences pour les résidents de Erima, otages des mauvaises gestions du passé”.
Aussi, Stéphane Convers appelle chacun à prendre “sa part de responsabilités : les résidents du lotissement en payant régulièrement les charges de fonctionnement et les factures d’eau, le Pays en accélérant la validation et la mise en œuvre des solutions juridiques et financières, et la mairie de Arue en continuant à aider le lotissement Erima”.
Il précise que, même si ce site est privé, “les nombreux résidents contribuent aussi au budget de la commune au travers des taxes d’habitation, taxes EDT, FIP…”
Des habitants qui, pour lui, “n’ont pas toujours le sentiment de bénéficier des contreparties méritées”.

Karim Mahdjouba

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete