Arue – En vue du festival d’antan en septembre à la mairie

    vendredi 22 juillet 2016

    Quatre courts-métrages de recueil des mémoires des matahiapo sont en préparation. (Photo : John Hiongue/LDT)

    Quatre courts-métrages de recueil des mémoires des matahiapo sont en préparation. (Photo : John Hiongue/LDT)


    Les mémoires de quatre matahiapo en films

     

    Mercredi matin, le service social, qui pilote le projet du festival d’antan qui se tiendra en septembre à la mairie de Arue, a invité Gérard Teariki pour un tournage où il a raconté les légendes qu’il connaît à Arue.

    “Ce projet est composé de deux phases. La première phase concerne le soutien à la parentalité, la seconde phase est axée sur la cohésion familiale et, à l’intérieur de la cohésion familiale, il y a plusieurs activités comme le festival d’antan ou le concours de confiture en duo familial et le recueil des mémoires. Nous avons prévu de sélectionner quatre matahiapo de Arue, pour qu’ils racontent leur vécu et des légendes sur Arue, que nous filmerons. On a débuté la série de tournages avec papa Gérard Teariki”, explique Tehina Tuua, auxiliaire sociale de Arue, en charge de ce projet.

    En fonction de l’âge de chaque personne âgée et de ses mémoires, l’équipe de Tehina Tuua peut apporter quelques modifications afin de satisfaire aux exigences des uns et des autres.

    Ainsi donc, mercredi matin, les premières séquences ont eu lieu sur la plage du domaine Noble, à l’école Ahutoru et au point de vue touristique du col de Tahara’a.

    Les matahiapo ont le choix de raconter les légendes soit en langue tahitienne soit en langue française.

    “Si le matahiapo raconte tout en tahitien, nous avons prévu d’effectuer un sous-titrage en français afin de rendre le film accessible à la compréhension de tout public. On ne fera pas de doublage en version française, juste un sous-titrage. À travers les mémoires, c’est un peu le portrait des matahiapo qu’on trace car avant que le film ne débute, il y aura toujours une petite présentation de la personne qui raconte les légendes. Les matahiapo diront ce qu’ils aiment partager sur les sites culturels de Arue”, poursuit-elle.

    Les quatre courts-métrages de 20 minutes seront réalisés par Yan Mariassoucé bien connu des téléspectateurs de TNTV pour son magazine agricole To’u Fenua, To’u Ora.

    “Je fais tout, de A à Z, c’est-à-dire que je tourne les images, je réalise le montage et le mixage du son. Il n’y aura pas de voix off car ce n’est pas un documentaire. Le produit fini sera donné à la mairie de Arue sur une clé USB”, précise Yan Mariassoucé.

    Le financement de ce projet est pris en charge à 50/50 par le contrat de ville et par la commune de Arue. “Si jamais on reconduit le projet l’année prochaine, on va sûrement prendre des personnes âgées féminines et on aura l’occasion de travailler avec d’autres personnes de Arue”, conclut Tehina Tuua.

    La projection des films est programmée le mercredi 28 sep­tembre en soirée dans la salle du conseil municipal. L’entrée sera gratuite.

     

    De notre correspondant J.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete