Assemblée de Polynésie- Ouverture de la session administrative

    vendredi 15 avril 2016

    L’ouverture de la session administrative s’est faite sur les deux discours de Marcel Tuihani et Édouard Fritch. À leur façon, chacun
    a tendu la main vers l’autre pour ne finalement pas montrer une esquisse de réconciliation entre anciens et nouveaux orange. Le président du Pays a profité de cette matinée pour égrener une série de nouvelles mesures.

    Lundi, la session administrative a ouvert une nouvelle période de débats entre les élus de l’assemblée de la Polynésie française.
    Une période dont le ton a été donné par les deux présidents de la Polynésie française et de l’assemblée, lors des discours inauguraux.
    Posé, Marcel Tuihani a une nouvelle fois voulu réaffirmer l’importance de l’institution qu’il dirige. Une institution qu’il n’a jamais voulu restreindre à “une chambre d’enregistrement”. “Notre assemblée demeure le cœur de l’exercice du pouvoir”, a-t-il asséné en préambule à son discours.

    Édouard Fritch lui répondra à la fin de son discours. “Votre place est à nos côtés pour soutenir et porter, ensemble, les projets et les réformes qui donneront un avenir plus sécurisant à notre jeunesse et aux générations futures. Engageons-nous dans les voies sur lesquelles notre jeunesse se reconnaîtra. Alors, encore une fois, j’appelle à la raison mes amis du Taho’era’a. Le combat pour l’intérêt général se fera avec cette majorité et à mes côtés.”

    Se voyant comme “élément de stabilité”, Marcel Tuihani en a profité pour lancer quelques piques aux élus qui ont, l’an dernier ou plus récemment, changé de majorité.
    “Cette stabilité à la tête de l’institution contraste encore avec le nomadisme politique qui caractérise toujours notre vie politique, et qui a pour effet d’altérer le choix démocratique des électeurs”, a-t-il envoyé, comme un bouchon aux potentielles nouvelles fuites dans les tuyaux orange, regrettant même la “tournure un peu trop théâtrale” que prend l’hémicycle.
    Ce nomadisme politique, le président de l’assemblée le reprendra à l’heure d’évoquer une fois encore la création de la commission d’enquête sur l’action gouvernementale qui a tant fait couler d’encre.

    “Lorsque l’assemblée a voulu créer une commission pour être force de propositions, on l’a priée d’aller voir ailleurs et de ne pas interférer dans l’action du gouvernement, c’est chasse gardée.”
    Et Marcel Tuihani de poursuivre : “J’ai toujours veillé à faire en sorte que l’action publique ne soit pas l’otage des dissensions politiques des groupes qui se font et se défont, des nomadismes politiques qui caractérisent hélas encore et toujours la vie de notre assemblée”.

    Filant la métaphore et constatant les progrès sociaux que la Polynésie française doit encore faire, Marcel Tuihani a finalement proposé hier de lancer une “politique solidaire” pour que législatif et exécutif puissent travailler de concert.
    Un nouvel arsenal pour forcer le verrou de la décision politique, après l’échec de conservation du pouvoir par le Taho’era’a, après l’échec de la mise en place de la commission d’enquête, le président de l’assemblée a proposé hier la mise en place d’une commission de l’évaluation des politiques publiques… Là encore, une proposition qui ne sera pas entendue.

    Édouard Fritch, de son côté, a profité de cette rentrée parlementaire pour annoncer un nouveau train de mesures. Une longue liste qui a rapidement transformé la session administrative en session budgétaire.
    Surtout, le président du Pays s’est attaché à retenir les bonnes notes obtenues ces derniers mois. “Notre situation économique ne cesse de s’améliorer”, a-t-il expliqué. “C’est une réalité qui est affirmée par des experts. La dégradation et la récession de ces dernières années ont été stoppées.

    Cependant, les conditions utiles au retour du plein-emploi ne sont pas encore réunies. Il nous faut donc mettre en œuvre un programme d’actions pour stimuler la création d’emplois et également soutenir la consommation des ménages.
    C’est la mise à feu de l’étage supérieur de la fusée de la relance que nous voulons désormais provoquer.” Une mise à feu détaillée pendant près d’une heure.

    Bertrand Prévost

    Lire aussi :

    Edouard Fritch surprend dans un discours économique élargi

    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2016-04-19 19:03:00
    @ Post 3 l'anonyme travailleuse au port autonome (sic) PAVLOVA et son cri du coeur où elle commence à mélanger le bon grain et "l'e-vrai" tout en reconnaissant avoir des difficultés de compréhension ("De toutes façons Tuihani ne peut pas etre plus abruti que HOFFER.....Ce "MOA OFE" quand vas-tu la fermer une bonne fois pour toutes tu nous emmerdes avec tes balivernes incomprehensibles."), pourquoi ne pas m'écrire à rollstahiti@gmail.com pour que je puisse t'expliquer en français facile ce que tu ne comprendrais - "de toutes façons" hohohohoh - pas ?
    PAVLOVA 2016-04-16 20:12:00
    De toutes facons Tuihani ne peut pas etre plus abruti que HOFFER.....Ce "MOA OFE" quand vas-tu la fermer une bonne fois pour toutes tu nous emmerdes avec tes balivernes incomprehensibles.
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2016-04-16 00:24:00
    De la "politique solidaire à la la solidarité (non) solidaire dans le Péï du non-DROIT au RSA, il n'y a qu'un Marcel TUIHANI de différence, autrement dit, un tout petit "chou y'a" hohohohohohohoh
    Quant à l'autre - plus gros - chouillat, son auto... suffisance ne lui permet même pas de considérer le moindre ersatz de solidarité constitutionnelle - pour ne pas dire nationale, auto... nomie quand tu les tiens..... - hohohohohohohoho
    Et toujours ces SDF dans chaque recoin de Papeete qui préfère quémander dans leur coin au lieu d'oser se regrouper dans l'allée de l'assemblée indigène pour être bien en vue des 57 pantins... solidaires XPFfffffffffffffff hihihihihihi
    rollstahiti@gmail.com
    Toc 2016-04-15 13:04:00
    Il voudrait ''avoir l'air'' mais c'est ''un petit'' !
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete