Assemblée – Marcel Tuihani : « Je ne suis pas rentré en politique pour être un pot de fleurs »

    jeudi 9 avril 2015

    La première session de la séance administrative s’est ouverte avec le discours de Marcel Tuihani, président de l’institution. Il a insisté sur les compétences de l’assemblée qui n’étaient pas exercées en contraction avec l’action du gouvernement. « La majorité à laquelle j’appartiens a toujours soutenu l’action du gouvernement. Sur les 47 textes déposés, tous ont été voté par la majorité », a-t-il d’abord assuré.
    « Ce n’est pas l’assemblée qui empiète sur les compétences du gouvernement ou qui veut agir à la place du gouvernement, elle agit dans le cadre de ses compétences », a-t-il expliqué, listant les articles du statut.
    « Je ne suis pas rentré en politique pour être un pot de fleurs, pour reprendre un terme d’actualité. (…) Je milite pour que notre assemblée ne se réduise pas à être une chambre d’enregistrement.(…) J’ai une vision pro-active du rôle de notre institution. Notre assemblée a un autre rôle à tenir, que celui trop passif dans lequel on l’a cantonné. (…) L’assemblée doit jouer un rôle plus actif », a-t-il encore dit. « L’assemblée ne doit être réduite à une simple formalité. » Au contraire, l’assemblée est une « pièce maîtresse ».
    « Je n’imaginais pas exercer mon mandat dans un climat que je qualifierai de particulier. C’est un démarrage sur les chapeaux de roues », a-t-il encore expliqué.
    Dans le début de son discours, il a également brossé un tableau de la situation économique et sociale, plus que nuancé : « Notre pays va mal, la reprise annoncée se fait toujours attendre, les familles galèrent toujours autant, la souffrance est réelle, la misère toujours présente. (…) Les évolutions restent contrastées. (…) Je crains que la grève à l’huilerie de Tahiti n’arrange pas ce secteur. (…) Il ne faut pas que l’absence de perspectives ne se transforme en l’absence d’espoir. » Un constat qui sonne comme une critique sévère de la politique menée par le gouvernement Fritch.
    Toujours sur la division de majorité : « J’ai été accusé de vouloir entraver l’action du gouvernement, ce qui n’est que pures spéculations. (…) Comment réconcilier la jeunesse avec la politique quand nous regardons le spectacle que nous donnons nous-mêmes. »
    Marcel Tuihani a également eu un mot pour les communes. Un discours auquel les élus communaux ont dû être sensible en ces temps de campagne électorale pour les sénatoriales.
    En conclusion, Marcel Tuihani a reconnu que « notre majorité s’est fissurée », puis a continué : « Je veux croire que nous resterons solidaires lorsque les décisions vont dans le sens de ce que nous avons promis aux Polynésiens. Veillons à ne rien faire qui porte atteinte aux intérêts de notre population. »
     

    Mathius 2015-04-10 06:48:00
    Une salade suffira pour caricaturer.
    Pito 2015-04-09 19:58:00
    C'est bien grâce à des gens comme lui que notre pays n'avance pas, ce pot de fleur est content d'être arrosé....... C'est fini la corruption est cela gêne certain !!!
    tuterai 58 2015-04-09 18:34:00
    Tutu ne répètes pas bètement ce que les scribards du th ont écrit sous la direction du vieux,si tu n'es pas capable d'écrire toi meme tes dicours stp démissionne,quand on est meme pas capable de parler en tahitien c'est piteux,surtout quand on porte un nom prestigieux comme le tien.
    tot of 2015-04-09 17:27:00
    fait attention apres toi il ya un autre pot de fleurs....vincent qui arrive et oui le vieux traite comme cela ses gendres ou ex-gendres...a méditer quand on prends un peu de recul
    tuterai 58 2015-04-09 16:14:00
    Cest vrai tutu tu n'est pas un pot de fleur mais bien un pot de chambre que le vieux maitre utilise quand il a besoin,mais attention qu'il ne jette pas le pot a la poubelle quand il n'aura plus besoin.Les conseils que tu viens de donner a l'assemblée convient point pour point a ton vieux schnoque,dir la vérité tu rèves de prendre la place d'edouard afin que le vieux assouvisses tous ses désirs.
    moana 2015-04-09 15:30:00
    Si tu ne prenais pas tes ordres auprès du vieux morpion et de ses intérêts alors la polynésie avancerait plus vite. Tu donnes l'image d'un toutou de son maître, prêt à toutes les soumissions et compromissions. Et si ton grand gourou te dit d'être un pot de fleur, tu le seras.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete