Habillage fond de site

Assises – Elle meurt sous les coups de son conjoint

lundi 27 février 2017

justice

(© archives LDT)

Le 26 juin 2015, le corps sans vie d’une jeune femme est découvert dans le district de Tehurui, à Raiatea, dans une petite cabane de 6 m2, où elle est installée avec son conjoint, Tamatea B., depuis un an. L’enquête permet de déterminer que, la veille, ils ont beaucoup bu de komo et fumé du paka avec des amis durant tout l’après-midi.

Une dispute éclate au sein du couple, car “elle refusait d’arrêter de boire et ne voulait pas rentrer”, a-t-il expliqué.

Après lui avoir donné une dizaine de gifles, la consommation d’alcool se poursuit jusqu’à ce que ce soit la victime qui, cette fois, veuille rentrer à son domicile. Il la ramène chez eux en la tirant par les cheveux puis, armé d’un bout de bois, la frappe à plusieurs reprises, “aux jambes et aux cuisses” affirmera-t-il durant l’enquête. 

Il expliquera même avoir ensuite eu un rapport sexuel avec son consentement alors que l’autopsie semble révéler le contraire. Au réveil, la femme se plaint de ne plus pouvoir respirer ni bouger. Il part alors chercher de l’eau mais, à son retour, sa conjointe ne respire plus.  

Le rapport d’autopsie a conclu à un décès par traumatisme crânien sévère. Et de nombreuses blessures ont été constatées sur la quasi-totalité du corps.

Détail plus sombre encore, la jeune femme souffrait d’une tumeur au cerveau et Tamatea B. ne l’ignorait pas puisqu’elle devait se faire opérer quelque temps plus tard. Durant l’enquête, l’homme a expliqué qu’il frappait sa femme car elle buvait trop. 

Sept fois condamné notamment pour vols aggravés et usage de stupéfiants, il comparaît aujourd’hui aux assises pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner par concubin. Il encourt vingt ans de réclusion criminelle.

 

F.C.

 

 

3
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete