Habillage fond de site

Des athlètes australiens ont loué un fare qui n’existe pas

mercredi 1 août 2018

papeete

Une mésaventure dont ils se souviendront. Plusieurs athlètes australiens venus participer à la deuxième édition de la President’s Cup de taekwondo le 3 août prochain, puis aux Oceania les 4 et 5 août, ont eu la fâcheuse surprise de se retrouver sans logement, une fois à Tahiti.

En effet, après leur arrivée en début de semaine, ces derniers ont naturellement voulu se rendre dans le fare qu’ils avaient réservé dans la commune de Mahina par l’intermédiaire de AirBnB. Hélas pour eux, impossible de trouver le logement en question.

“Ils se sont fait arnaquer car l’adresse qui leur a été donnée est située dans une servitude qui n’existe pas et le numéro de téléphone de la personne qui leur a loué le logement ne répond pas”, nous expliquait-on hier à la salle omnisports de Mahina où les compétiteurs ont commencé leurs entraînements.

Du coup, les sportifs concernés ont été redirigés vers le village d’athlètes situé au sein du lycée professionnel de Mahina où sont déjà hébergés une trentaine de participants.

“Nous avons essayé de savoir qui leur avait loué le logement en question. Il s’agirait d’une personne localisée au Texas. Mais, pour l’instant, nous n’en savons pas plus”, indiquait-on hier au LP de Mahina.

En général, la technique d’arnaque consiste à faire sortir l’internaute des échanges sécurisés via la plateforme Airbnb. Selon 60 millions de consommateurs, dans l’annonce déposée sur le “vrai” site Airbnb, ou via les échanges sur le site, le soit-disant “propriétaire” conseille de lui adresser un e-mail sur son adresse personnelle.

Le prétexte est de vérifier un détail quelconque sur le logement ou sa disponibilité.

Ensuite, muni de l’adresse e-mail de l’internaute appâté, il lui envoie divers messages de suivi de réservation utilisant le logo du site et une adresse ressemblant aux adresses officielles d’Airbnb. Croyant suivre la procédure habituelle, l’internaute communique par e-mail et non via le site. Enfin, un e-mail à l’apparence toujours aussi officielle finit par demander le paiement, par virement bancaire. L’internaute verse l’argent directement sur un compte lié aux escrocs.

Au fenua, comme partout dans le monde, les réservations AirBnB se développent. Les risques d’arnaques liées, aussi.

 

J.-M.M.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete