ATN Urban Run – Samuel Aragaw maître de l’asphalte

    lundi 21 novembre 2016

    atn urban run

    À chacun son niveau et à chacun son allure de course ! (© Gérard Verdet/LDT)


     

    Avec 956 candidats inscrits, l’ATN Urban Run a battu un nouveau record de participation, qui place l’épreuve parmi les plus grandes manifestations du fenua. Samuel Aragaw a montré qu’il était en grande forme en s’imposant une nouvelle fois au sprint. Les très nombreux participants ont été particulièrement gâtés par les organisateurs, avec nombre de lots offerts.

     

     

    Que fautil donc fairepour attirer la grandefoule pour une course à pied, comme ce fut le cas samedi en fin d’après-midi avec la Air Tahiti Nui Urban Run? Et bien il faut une course qui ne déplace pas les concurrents potentiels au fin fond de l’île… Les organisateurs nous ont proposé un événement en plein cœur de la capitale. Il faut une course qui soit accessible à tous les niveaux…
    Les organisateurs se sont contentés d’un parcours d’un peu plus de quatre kilomètres sans la moindre difficulté.
    Il faut enfin une course qui propose en plus quelques beaux lots, accordés au tirage au sort, ce qui permet de donner la chance à tout le monde ! Et les organisateurs, de Tefana mais aussi issus du comité d’entreprise de Air Tahiti Nui, ont été plus que généreux avec des billets d’avion bien entendu, mais aussi des nuits d’hôtels et de très nombreux lots offerts par les différents partenaires de l’événement.
     
     

    Près de mille participants !

     
     
    570 la première année, 680 l’an passé et presque 1 000 cette foisci… L’augmentation de la participation est absolument incroyable, mais elle démontre bien le réservoir important de personnes capables de s’engager dans un tel défi. À 17 heures précises, le front de mer de Papeete a donc été pris d’assaut, dans les deux sens de circulation, par une véritable marée humaine qui n’était d’ailleurs pas forcément là pour l’exploit, mais essentiellement pour participe ravec ses propres moyens.
    Aussi, le départ donné, on assis tait à l’avant à un véritable sprint pour ceux qui étaient là pour tenter de l’emporter ou de faire un bon score, mais à l’arrière, on partait plus que prudemment, en marchant et en papotant avec ses camarades d’effort. Le départ ayant nécessité le déplacement de la foule vers l’ancien rondpoint de l’avenue Prince Hinoï, nombre de favoris se sont un temps trouvés englués dans le peloton.
     
     

    Vers un nouveau duel entre Samuel et Cédric

     
     
    Mais après quelques centaines de mètres, la hiérarchie reprenait son droit et c’est ainsi que Winsy Tama menait un temps la danse avec Samuel Aragaw, Cédric Wane, Emmanuel Haessler, Brian Gruez, Ahiti Teriitaumihau et autre Benjamin Avella.
    Quelques minutes plus tard, alors que les hommes de tête se dirigeaient vers les snacks de la place Toa’ta pour revenir par les jardins de Paofai, le duel habituel s’échappait avec Samuel et Cédric, pour une explication finale qui allait encore sourire au premier nommé. La course sur le plat et sur l’asphalte semble véritablement être désormais la chasse gardée du jeune espoir du district qui, dans les derniers mètres, s’imposait encore avec un train plus que soutenu.
    Derrière, Cédric Wane se contentait de la deuxième place alors que Brian Gruez, autre espoir, prenait le meilleur sur Teiva Izal. Si l’étroite ligne d’arrivée située tout proche du kiosque de la place Vaiete absorbait sans mal les premiers coureurs, celle-ci était très vite surchargée par le flot des compétiteurs qui n’avait pas eu le temps de s’étaler sur un circuit relativement court. Mais audelà de la 500e place, étaitil important de connaître son temps exact et son classement ?
    C’est donc dans une atmosphère toute relâchée que chacun prenait son mal en patience pour atteindre le stand des boissons, puis le stand des teeshirts. Tout le monde s’installait alors devant le kiosque où allaient être prononcés les résultats avec les podiums, puis annoncés les numéros de dossards des gagnants des lots !
    Un moment intense que certains regretteront sans doute, notamment ceux qui étaient appelés mais absents, au moment de recevoir les fameux billets d’avion pour le Japon et la Nouvelle- Zélande !
     
     
    Gérard Verdet
     
    capture-decran-2016-11-21-a-08-21-42

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete