Attentats de Bruxelles – Le président de l‘assemblée exprime sa compassion – Le film des évènements

    mardi 22 mars 2016

    « Le président de l’assemblée de la Polynésie française, Marcel Tuihani, au nom de l’ensemble des représentants, adresse ses condoléances émues au Peuple Belge après les attentats tragiques et méprisables qui viennent de frapper Bruxelles » indique un communiqué de l’assemblée.
    « Emue par tant de violences gratuites et de souffrances inutiles, l’assemblée de la Polynésie française se joint au deuil des Belges et par-delà de l’Europe qui était visée par ces nouveaux actes barbares, aveugles et lâches, qui frappent les valeurs démocratiques communes que nous portons. Le président de l‘assemblée souhaite que la Polynésie française et les Polynésiens de par le monde puissent toujours être préservés de ces violences.
    Loin d’être indifférente, l’assemblée de la Polynésie française adresse au Peuple Belge et aux familles des victimes le témoignage de sa compassion, tout comme elle adresse aux autorités belges et françaises, mais aussi européennes, ses encouragements pour que tous les moyens soient mis en oeuvre pour trouver les assassins et éradiquer le terrorisme international. »

     

    Attentats de Bruxelles: les drapeaux mis en berne en France jusqu’à vendredi

    François Hollande a annoncé mardi après-midi que les drapeaux seraient mis en berne en France en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles, un signe de deuil qui durera jusqu’à vendredi inclus. En Polynésie, le haut-commissariat a également annoncé la mise en berne des drapeaux.

    « J’ai décidé avec le Premier ministre de mettre les drapeaux en berne dans notre pays », a déclaré le chef de l’État, quelques heures après les attentats de Bruxelles, qui ont fait au moins 34 morts et plus de 200 blessés.

    Matignon a précisé dans un communiqué que les drapeaux resteraient en berne jusqu’à vendredi inclus, « pour rappeler les liens fraternels qui unissent nos deux nations ».

    M. Hollande a assuré que la France était « aux côtés des Belges dans cette épreuve, en leur apportant tout (son) soutien, toute (son) affection et toute (son) amitié ».

    « C’est toute l’Europe qui est visée, ses valeurs, ses principes, la démocratie. Tous unis contre le terrorisme, nous vaincrons », a également écrit M. Hollande dans le registre de condoléances de l’ambassade, après s’être recueilli avec le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

    En début d’après-midi, les parlementaires et membres du gouvernement ont, pour leur part, observé à l’Assemblée nationale, puis au Sénat, une minute de silence en hommage aux victimes.

    La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé que la Tour Eiffel serait illuminée mardi soir aux couleurs de la Belgique. Cette illumination durera jusqu’à dimanche soir inclus, a-t-elle fait savoir un peu plus tard.

    Elle avait par ailleurs invité les Parisiens à un « rassemblement silencieux » à 19H00 sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

    A l’Assemblée nationale, le Premier ministre Manuel Valls a dit aux députés ne pas savoir s’il y avait des Français parmi les victimes des attentats, revendiqués par le groupe État islamique, qui ont visé l’aéroport international et le métro de Bruxelles.

    Plus tard dans la soirée, le ministère des affaires étrangères a annoncé que huit Français avaient été blessés dans les attentats de Bruxelles, dont trois grièvement. « Ce bilan est très évolutif, et pourrait changer pendant la nuit », a précisé à l’AFP un porte-parole du ministère.

    Agence France-Presse

    Attentats de Bruxelles: le film des événements

    Le film des attentats terroristes qui ont secoué Bruxelles mardi matin, avec de violentes explosions à l’aéroport international et dans le métro qui ont fait au moins 34 morts et plus de 200 blessés.

    Ces attentats, revendiqués dans l’après-midi par l’organisation Etat islamique, interviennent quatre jours après la capture spectaculaire à Molenbeek, commune bruxelloise, de Salah Abdeslam, seul survivant du commando auteur des attentats jihadistes du 13 novembre à Paris (130 morts).

    – vers 07H00 GMT (08H00 locales), deux explosions retentissent à l’aéroport international de Zaventem (Bruxelles). Selon des témoins sur place, des tirs auraient d’abord été entendus dans le hall des départs de l’aéroport avant qu’une personne ne lance des cris en arabe et qu’on entende deux explosions.

    L’aéroport est fermé et il n’est plus desservi ni par train ni par bus.

    – peu après 08H00 GMT retentit une explosion dans une rame à la station de métro « Maelbeek », non loin des institutions européennes.

    – 08H15 GMT: L’alerte anti-terroriste passe à son niveau maximal en Belgique.

    – peu avant 09h30 GMT, le centre de crise du ministère de l’Intérieur belge demande à la population bruxelloise de cesser de circuler. Tous les transports publics sont désormais fermés.

    Mesures de sécurité relevées aussi aux aéroports de Paris, Londres, Francfort, Copenhague et Moscou.

    – peu après 10H00 GMT, l’arrêt du trafic des trains Thalys est ordonné.

    – 10H15 GMT: le président du Conseil européen Donald Tusk condamne ces « attentats terroristes ».

    – peu après 10H30 GMT, police et armée renforcent la sécurité des centrales nucléaires en Belgique.

    – 10H43 GMT: le premier ministre belge Charles Michel condamne les deux attentats « aveugles, violents et lâches ».

    – 11H00 GMT: « C’est toute l’Europe qui est frappée », déclare le président français François Hollande.

    Le trafic des trains Eurostar entre Londres et Bruxelles est suspendu.

    – 12h35 GMT : L’enquête sur les attentats est « toujours en cours », les autorités craignant qu’il y « ait encore des personnes dans la nature », indique le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders.

    – 13h30 GMT : L’attentat dans le métro a fait « probablement une vingtaine de décès » ainsi que 106 blessés, annonce le bourgmestre (maire) de Bruxelles Yvan Mayeur, évoquant une « situation extrêmement chaotique ».

    – 13H45 GMT: Les pompiers décomptent 14 morts et 96 blessés à l’aéroport

    – peu après 15H00 GMT, les médias diffusent des images de suspects captées par vidéo-surveillance à l’aéroport: il s’agit de trois hommes poussant des chariots à bagages.

    – 15H22 GMT: le président américain Barack Obama, en visite à Cuba, condamne des attaques « révoltantes ».

    – peu après 15H30 GMT, Aamaq, une agence en ligne liée au groupe État islamique (EI) indique la responsabilité de l’EI. L’organisation revendique officiellement les attentats peu après 16h30 GMT.

    – 15H48 GMT: les dirigeants des 28 pays de l’UE dénoncent une attaque contre « notre société ouverte et démocratique ».

    – 15H53 GMT: le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon dénonce « des attaques méprisables ».

    – 16H15 GMT: trois bombes avaient été introduites à l’aéroport mais l’une d’elles n’a pas explosé, selon le gouverneur provincial de Bruxelles.

    – 17H14 GMT: la police fédérale belge publ
    ie une appel à témoins pour identifier un homme sur une capture d’écran, figurant parmi les suspects de l’attaque à l’aéroport.

    – 17H42 GMT: les deux bombes ayant explosé à l’aéroport ont « probablement » étaient activées par des kamikazes et la police recherche « activement » un troisième suspect, annonce le parquet fédéral belge.

    – 18H14 GMT: Un engin explosif, des produits chimiques et un drapeau de l’EI sont découverts lors de perquisitions à Schaerbeek, une commune bruxelloise.

    Agence France-Presse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete