Attentats de Paris: Valls évoque la possibilité d’un prolongement de l’état d’urgence

    samedi 14 novembre 2015

    Le Premier ministre Manuel Valls a évoqué ce matin la possibilité d’un « prolongement » de l’état d’urgence au-delà des 12 jours prévus afin de permettre aux forces de l’ordre « d’investiguer (…) 24 heures sur 24 ».
    L’exécutif pourrait demander « dans les jours qui viennent, le prolongement, sans doute, (…) de l’état d’urgence », a affirmé Manuel Valls sur le plateau de TF1. 
    « C’est une mesure exceptionnelle et qui donne des moyens aux forces de l’ordre d’investiguer, de poursuivre, de perquisitionner 24 heures sur 24 et aussi d’assigner à résidence », a-t-il développé.
    L’état d’urgence, que le Conseil des ministres vient de décréter après les attentats à Paris qui ont fait selon un dernier bilan 129 morts, est une procédure rarissime instaurée pendant la guerre d’Algérie, et qui a été utilisée lors des émeutes dans les banlieues en 2005.
    Sa prorogation au-delà de douze jours ne peut être autorisée que par une loi, votée par le Parlement, qui en fixe sa durée définitive.
    En matière de politique extérieure, objet également d’un « débat dans huit jours », le Premier ministre a assuré que la France allait « poursuivre dans les jours qui viennent » son « action » en Syrie « avec la volonté de toucher, d’anéantir Daech ».
    La France est « en guerre » et « frappera » son « ennemi » l’organisation Etat islamique pour le « détruire », a affirmé le Premier ministre Manuel Valls au lendemain des attentats extrêmement meurtriers de Paris.
    « Ce que je veux dire aux Français, c’est que nous sommes en guerre (…) oui, nous sommes en guerre » et « nous agirons et nous frapperons cet ennemi » jihadiste « pour le détruire » en France, en Europe et en Syrie et en Irak, a déclaré M. Valls.
    « Nous répondrons au même niveau que cette attaque avec une très grande détermination et avec une volonté de détruire et nous gagnerons cette guerre » contre le groupe Etat islamique (EI), a-t-il assuré.
    « Ils sont très bien organisés parce que c’est une armée qui a décidé depuis des mois, des années de s’attaquer à la France », a-t-il poursuivi, car « la France c’est la démocratie, c’est un pays debout, c’est un pays libre ». 
    Selon un dernier bilan donné par le procureur de Paris, les attentats revendiqués par le groupe Etat islamique ont fait 129 morts et 352 blessés dont au moins « 99 en état d’urgence absolue ». 
     
    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete