Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Attention à l’épidémie de grippe saisonnière

vendredi 20 janvier 2017

santé grippe

(© archives LDT)

 

En Métropole, l’épidémie de grippe saisonnière sévit depuis fin novembre et est proche de son pic. Les personnes âgées sont les plus fortement touchées : parmi les 86 décès rapportés par les services de réanimation, 76% avaient plus de 65 ans.

La souche circulante est dans 99% de type A, et notamment A(H3N2). Cette souche est couverte par le vaccin contre la grippe proposé cette année.

En Polynésie française, du fait des échanges avec la métropole en particulier, et l’hémisphère nord en général, le fenua est exposée à la survenue de cette grippe saisonnière.

Actuellement, le nombre de consultations pour syndrome grippal est modéré et stable. « Il n’y a eu aucun cas de grippe confirmé par les laboratoires depuis début novembre », précise le département des programmes de prévention de la Direction de la santé.

Pour détecter les premiers cas de grippe, le bureau de veille sanitaire de la Direction de la santé renforce sa surveillance à travers le réseau de médecins sentinelles et le réseau de laboratoires.

Les établissements de santé sont également appelés à s’assurer de leur préparation à un éventuel surcroît d’activités.

À noter que la grippe est une maladie très contagieuse. Elle se transmet essentiellement par la toux ou le contact avec les sécrétions bronchiques. Les personnes malades sont contagieuses pendant sept jours (à partir de la veille des premiers symptômes).

Les personnes de plus de 65 ans et les personnes atteintes de maladies chroniques sont les plus fragiles : une infection grippale pouvant entraîner des complications graves, ces personnes en particulier doivent être protégées.

Aujourd’hui, le meilleur moyen de prévention reste la vaccination, notamment des personnes à risque.

En octobre 2016, la Direction de la santé a lancé la campagne de vaccination annuelle. Au total, 17 000 vaccins ont été mis gratuitement à disposition des catégories suivantes :

– personnes de 60 ans et plus

– personnes présentant une maladie chronique ou grave

– professionnels de santé

– femmes enceintes

– personnes obèses

– personnes jugées à risque par leur médecin.

 

Enfin, des gestes d’hygiène simples permettent d’éviter de transmettre la maladie, notamment aux personnes les plus fragiles. Pour cela, il convient de se couvrir la bouche avec la main ou le bras pour éternuer et tousser ; se laver les mains fréquemment dans la journée, notamment après avoir éternué et après s’être mouché et d’utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter à la poubelle après utilisation. « Lorsqu’on est malade, éviter les contacts avec les personnes fragiles pour ne pas les contaminer », conclu le département.

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete