Australie : Gough Whitlam, ancien Premier ministre, est décédé

mardi 21 octobre 2014

L’ancien Premier ministre est mort ce matin, à l’âge de 98 ans. Tony Abbott lui a rendu hommage : « Gough Whitlam était un géant de son époque ». Gough Whitlam est passé comme une comète dans l’histoire politique australienne, mais en seulement trois ans au pouvoir, il a laissé son empreinte et transformé profondément la société australienne.  
 
En 1972, Gough Whitlam devient le premier Premier ministre travailliste après 23 ans de règne des Libéraux. Tout de suite, il retire les troupes australiennes du Vietnam. Et dans la foulée, il met fin à la conscription militaire obligatoire – à l’époque, les jeunes recrues étaient tirées au sort en fonction de leur date de naissance. « Je suis fier de mon gouvernement, qui a, en l’espace d’une année seulement, aboli la conscription et la peine de mort, soutenu les acquisitions d’œuvres d’art par les musées, abaissé l’âge du droit de vote à 18 ans, et fait beaucoup pour protéger l’environnement », avait-il expliqué à l’époque.
 
Voilà pour sa première année au pouvoir, mais Gough Whitlam a poursuivi ses réformes à un rythme effréné : c’est lui qui crée Medicare, l’assurance-maladie australienne, en 1973. En 1974, il démocratise l’université en supprimant carrément les droits d’inscriptions – ils ont été rétablis en 1989. Gough Whitlam est aussi l’homme qui a mis fin à la politique de l’Australie blanche, qui limitait l’immigration des non-Européens depuis un siècle. Il a aussi créé le ministère des Affaires indigenes, et légiféré sur le droit à la terre des Aborigènes, « parce que leur droit est indiscutable »
 
C’est enfin Gough Whitlam qui a accordé l’indépendance à la Papouasie Nouvelle-Guinée, en 1975. Et il est l’un des tout premiers chefs d’État à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine populaire communiste, avant les États-Unis et la majorité des pays occidentaux. En 1975, affaibli par une série de scandales, Gough Whitlam est limogé par le gouverneur-général, représentant de la Reine Elisabeth II en Australie. 
Un geste inédit qui a déclenché de grandes manifestations de soutien pour Gough Whitlam. Un Premier ministre d’intérim est nommé pour mettre fin à une crise du pouvoir profonde. Le Sénat à majorité libérale empêchait Whitlam de gouverner, coupant l’accès aux finances du pays, bien que les Travaillistes aient la majorité à la Chambre des Représentants. 

Radio Australia

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete