Australie: « la culture banjima sera toujours vivante dans 100 ans »

    vendredi 6 novembre 2015

    BHP Billiton reconnaît les Banjimas comme propriétaires coutumiers de plus de 8200  km carrés de terres sur lesquelles il exploite des mines de fer, dans la région du Pilbarra, dans le nord-ouest de l’Australie occidentale.
    C’est un accord qui fera date. Mercredi, le géant minier BHP Billiton a signé une convention avec les représentants du peuple Banjima.
    Concrètement, la compagnie minière s’engage à verser plusieurs des centaines de millions de dollars de royalties aux Aborigènes Banjima sur les 100 prochaines années. La somme exacte n’a pas été révélée. C’est l’aboutissement de cinq ans de négociations, qui ont été menées, pour le peuple Banjima, par Slim Parker:  « L’argent, c’est une chose, mais c’est surtout ce qu’on va en faire qui compte. Il va nous permettre d’enseigner notre langue maternelle, le Banjima, et donc d’empêcher sa disparition. Il va aussi nous permettre de voyager sur nos vastes terres, d’emmener les jeunes visiter nos lieux sacrés et culturels. L’identité Banjima sera donc toujours vivante dans cent ans. »
    L’accord prévoit un contrôle très strict de l’utilisation des fonds, pour éviter un scandale comme celui qui a éclaté cette semaine. La Cour Suprême de Darwin a condamné Rosalie Lalara, l’administratrice des royalties minières des habitants de Groote Eylandt, une île du nord-est de l’Australie où une compagnie exploite le manganèse. L’administratrice du fonds a été reconnue coupable de détournement – en tout, plus de 30 millions de dollars.
     
    Radio Australia

    TETUANUI Monil 2015-11-07 01:58:00
    IL VA FALLOIR TRANCHER UNE FOIS POUR TOUTE SUR LA PROPRIETE DES TERRES AU FONDS DES OCEANS.IL FAUT A TOUT PRIX AIDER L'ONU ET LES 196 PAYS DONT LA FRANCE A RECONNAÏTRE QUE LE CODE CIVIL NE SUFFIT PLUS POUR REGULARISER LA SITUATION FONCIERE DU PEUPLE AUTOCHTONE MAOHI. LES LIMTES DES TERRES MAOHI VONT JUSQU'AUX FONDS DES OCEANS AVANT 1852. C'EST LE CODE CIVIL QUI LES A RAMENE JUSQU'AUX RECIFS FRANGEANTS ET NON AUX RIVAGES.J'AI MAL AU VENTRE QUAND LA FRANCE DIT QUE LES TERRES RARES SONT LEUR PROPRIETE. IL VA FALLOIR SE BATTRE JURIDIQUEMENT AU PLUS HAUT NIVEAU. L'AVENIR DES 200 000 POLYNESIENS ET DE NOS ENFANTS NE PEUT PLUS ETRE TELEGUIDE PAR UNE METROPOLE DE 20 000 KLMS DE CHEZ NOUS.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete