Il avait renversé un groupe d’adolescents à Punaauia : un an de prison ferme

    vendredi 9 septembre 2016

    prison

    Ivre, il avait fauché deux ados. La jambe broyée pour l’une des victimes. (Photo : DR)


    Fortement alcoolisé, il avait pris la fuite après l’accident

     

    C’est l’exemple même de ceux qui pensent qu’ils ont l’habitude de conduire alcoolisé et que rien ne peut leur arriver.

    Le procureur a choisi ses mots pour cette conduite “inadmissible, pas digne d’un bon père de famille qui s’alcoolise tout le week-end et prend la route”, avant de requérir quatre ans de prison dont deux ferme et le maintien en détention.

    C.A. n’a pourtant pas de condamnation, un travail stable et fait vivre sa famille. “Il indique boire seulement certains week-ends”.

    Le week-end dernier, il a enchaîné les obus avant d’enchaîner les erreurs. Après avoir bu durant toute la journée, il s’endort dans la benne de son pick-up, conscient de son état.

    Au réveil, pourtant, il poursuit la fête avec ses amis avant de reprendre la route. À Punaauia, au PK 14, quatre adolescents sont à l’ombre d’un arbre, un peu à l’écart de la route et attendent des amis.

    L’un d’eux aperçoit un véhicule et crie “poussez-vous !”. Trop tard. Au volant C.A. s’est assoupi. Il percute violemment deux d’entre eux.

    L’un a subi hier sa troisième opération et aurait pu être amputé, l’autre est présent à l’audience avec un plâtre recouvrant toute sa jambe.

    Pour autant, C.A., qui a “ressenti un choc et cru que c’était un mur”, poursuit sa route, fait un détour pour rentrer chez lui et éviter de passer près du lieu du drame.

    Chez lui, il dissimule les traces sur sa voiture. Mais une vendeuse de ‘uru, témoin de l’accident, a retenu le numéro de la plaque et l’homme est retrouvé moins d’une heure plus tard.

    À la barre, l’homme dit assumer son erreur, s’excuse, affirme avoir signé à la croix bleue et explique : “Je fais vivre ma famille, autour de moi, personne n’a de boulot”.

    Le juge suivra en partie le procureur et le condamne à deux ans de prison dont un an avec sursis assorti d’un mandat de dépôt. Il a été conduit à Nuutania.

     

    F.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete