Avatea innove et développe sa gamme de liqueurs

    mardi 30 août 2016

    Avatea

    Maxime Taupo, le spécialiste de la fabrication d’alcool à Avatea, et Marotea Vitrac, directeur d’exploitation de la société. (Photo Charles Taataroa)

     

    Avec une nouvelle organisation du travail

     

    Historiquement, la distillerie Avatea est connue pour sa production de liqueurs. Qu’est-ce qui change aujourd’hui ?
    Effectivement, depuis une quinzaine d’années, Avatea produit des liqueurs très sucrées et très aromatiques.

    Ce qui change aujourd’hui : nous avons revu la base de liqueur. On a moins d’offres au niveau des produits en terme de diversité. Mais par contre, on s’est recentré sur des produits phares et on les a bien développés.
    On propose aujourd’hui des liqueurs avec moins de sucres, une base aromatique bien meilleure et essentiellement de l’alcool travaillé pendant plusieurs mois afin d’avoir la meilleure qualité d’alcool possible.

     

    Avatea

    Avatea, une gamme
    de liqueurs bien connue
    des Polynésiens. (Photo : C.T)


    Mais tout ça demande de la connaissance et du professionnalisme ?

     

    Aujourd’hui, l’élaboration d’une liqueur chez Avatea ne se fait pas du jour au lendemain. Entre le moment où l’on prépare l’alcool, c’est-à-dire les fermentations, et la mise en bouteille, il y a entre cinq à six mois de préparation.
    Donc, ce sont vraiment des alcools mieux travaillés, mieux finis et d’une meilleure qualité organoleptique, donc une meilleure qualité en bouche et qui reste au même prix.
    Concrètement, nos prix de vente n’ont pas changé.

    C’est 2 300 F la bouteille aujourd’hui ?

     

    C’est moins que ça. Le Punch royal, par exemple, qui était le produit phare est à moins de
    2 000 F. L’ensemble des liqueurs sont à 1 000 et quelques francs et 1 300 F pour le Maitai. Ce sont des rhums un peu plus chers. C’est le prix de vente gros.

     

    Mais globalement, les prix de vente sur les rhums sont entre 1 300 et  1600 F. Ça veut dire qu’avec la marge du revendeur, ce sont des produits que l’on trouvera en rayon entre 2 000 et 2 500 F. Ce sont des produits de très bons rapports qualité-prix. Les rhums de qualité chez Carrefour tournent entre 1 800 et 2 000 F la bouteille.

     

    C’était l’objectif recherché ?

     

    Oui. C’était notre objectif de proposer, aux consommateurs, un produit moderne. C’est dire qu’il est d’une très bonne qualité et à un prix très correct.

    Tout ça avec un investissement conséquent naturellement ?
    Ça nous a obligés à nous poser des questions ; c’est sûr. Il y a des partenariats qu’on a développés avec les Antillais pour la partie rhum. Ce savoir a eu une répercussion positive sur notre production.

    Naturellement, on ne s’est pas arrêté au rhum. On a étendu notre savoir-faire nouveau sur l’ensemble de la gamme de nos produits, notamment les liqueurs.

    Donc concrètement, il y a ce savoir-faire d’un côté et naturellement un investissement. Par exemple, l’eau que nous utilisons pour réduire nos alcools est d’une grande qualité. Elle est filtrée sur sable avec différentes porosités, ensuite sur céramique et enfin sur charbon pour la dé-sodoriser intégralement.

    Pour le rhum, vous disposez d’une exploitation de canne sucre à la presqu’île ?

     

    Nos rhums, comme le rhum Mana’o, sont faits entièrement fait sur le territoire de A à Z. Nous avons des plantations de cannes à sucre. Nous avons deux hectares sur Tahiti et trois hectares à Taha’a. Toute la préparation est faite dans notre distillerie Avatea, à Paea.

    La production chez Avatea aujourd’hui est donc en forte progression ?

    C’est notre objectif. Aujourd’hui, Avatea produit aux alentours de 200 000  bouteilles, toute liqueur confondue.
    La nouveauté aujourd’hui : nous avons travaillé sur la qualité de l’alcool, des fruits et des arômes naturels, la qualité de l’eau et, surtout, les prix restent inchangés. ça nous a juste demandé une meilleure organisation dans notre travail.

    Finalement, nos coûts de stockage ne sont pas répercutés sur les prix de vente de nos produits.

    Propos recueillis par C.T.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete