Habillage fond de site

Bac 2018 : Dans les coulisses de l’épreuve de philo

mercredi 20 juin 2018

prof bac examen

Dans le secrétariat des examens du lycée Aorai, pendant l’épreuve de philosophie, professeurs et surveillants s’activent. (© Marion Lecas)


Deux mille cent cinquante deux élèves de terminale ont passé l’épreuve de philosophie. Ils n’étaient pas les seuls à plancher : le corps étudiant s’active aussi pour que les conditions d’examen soient les meilleures possibles. Ce matin, les filières littéraire et économique s’attaquent à l’épreuve d’histoire-géographie et les scientifiques aux mathématiques.

Deuxième round pour les lycéens. Après l’épreuve de français des première, les terminale générale et  technologique ont affronté la philosophie, hier, dès 7 h 30. Pendant quatre heures, les futurs bacheliers ont dû en découdre avec Sartre, Bergson ou Mill. Mais ils n’étaient pas les seuls à travailler dur. Était également mobilisé le corps enseignant.

“On se prépare deux jours en amont et on travaillera en continu jusqu’à la fin des épreuves”, explique Catherine Ganaye, proviseure du lycée Aorai de Pirae. Dans le secrétariat des examens, une succession de pochettes colorées, de boîtes cartonnées, de copies, de stylos et une machine à café, pour tenir le coup. “On a une équipe d’une dizaine de personnes au total”, décompte Catherine Ganaye ; “Les professeurs qui surveillent doivent faire des allers-retours avec des feuilles de brouillon, d’autres comptent les copies. (…) C’est toute une organisation.”

Peu avant 11 h 30, un professeur entre dans la salle dédiée aux examinateurs, une feuille d’émargement dans une main, un paquet de copies dans l’autre. S’en suit une scrupuleuse procédure : pendant que le professeur énumère un à un les élèves qui sont présents, une surveillante vérifie qu’à chaque nom, suit sa copie. “Évidemment, c’est pour éviter de perdre des copies”, renseigne la proviseure.Si, à midi, le calme régnait dans “la maison des examens”, en cas d’“alerte sujet”, elle se mue en une véritable cellule de crise. Ce genre d’alerte survient lorsqu’une coquille s’est glissée dans un énoncé, qu’il faut alors rectifier au plus vite. Ce qui est d’ailleurs arrivé hier matin.

 

Grands moyens humains déployés

 

Deux mille cent cinquante deux terminale générale et technologique ont planché sur leur copie de philosophie. Au lycée Aorai, ils étaient 204, sans oublier les 58 élèves en bac professionnel, qui composaient eux aussi. Pour l’ensemble des 262 élèves, 20 salles ont été mobilisées. “Toutes sont climatisées et équipées de rideaux afin que nos élèves composent dans de parfaites conditions”, se félicite Catherine Ganaye.

De grands moyens humains sont également déployés, auxquels s’ajoutent des suppléants. Un mécanisme bien huilé, censé rendre les élèves plus sereins. “J’étais détendue”, sourit Teikihakaupoko Heidy, élève de terminale technologique, “et j’ai tenu 3 h 30, donc c’est bon signe.”

Permettre aux élèves de “tenir” durant les quatre heures d’épreuve, c’est l’un des objectifs primordiaux du personnel. Ancienne professeure de philosophie, Catherine Ganaye répète un impératif : “Ils doivent bien utiliser tout le temps qu’ils ont à leur disposition, à la fois pour lire le sujet, bien poser la problématique et bien argumenter.”

Une consigne soigneusement suivie puisque la majorité des lycéens d’Aorai seront restés au moins trois heures dans leur salle d’examen.

Un surveillant en chemise bleue s’exclame : “Ils ont bien bossé ! Ils ont été inspirés et ils ont beaucoup écrit”. Pas question d’écourter l’épreuve, pour la proviseure : “C’est un moment important, le résultat de tout le travail des élèves et du corps éducatif”. Elle hèle Thomas, en terminale S, qui sort après quatre heures. Il a choisi la dissertation “Qu’est-ce qui me dicte ce je dois faire ?”. Lorsqu’il détaille sa problématique et son plan à sa directrice, elle remue l’index : “Ah ! C’est bien. Je trouve ça vraiment bien !”

De quoi conforter l’élève dans ses choix ? Thomas répond qu’il est “soulagé”, sans toutefois qu’un sourire ne desserre son visage.

 

Marion Lecas

 

bac philo

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete