Badminton – Le dialogue renoué avec la France

    samedi 30 mai 2015

    La semaine dernière, la Fédération internationale de badminton (BWF) a organisé sa 76e assemblée générale à Dongguan, en Chine, en même temps que le Championnat du monde juniors. Heiana Taaroa-Ollivier, présidente de la fédération tahitienne y participait.
    Elle a profité de cette occasion pour s’entretenir prioritairement avec Richard Remaux, nouveau président de la fédération française (FFBAD), Ian Wright, chef de développement auprès de la BWF, et Nadia Bleaken, chef de développement du badminton océanien. Heiana Taaroa-Ollivier avait déjà rencontré Ian Wright en février lors de son déplacement en Nouvelle-Zélande pour le tournoi international où quatre joueurs tahitiens avaient retenu toute l’attention des membres du comité océanien.
    Depuis mars 2012 où la convention a été signée entre les fédérations française, représentée par Paul-André Tramier, et tahitienne, les échanges ont été difficiles, la confusion entre ligue et fédération étant au cœur du problème. “Nos demandes pour avoir un entraîneur de haut niveau et un formateur qualifié pour nos officiels en 2013, juste avant notre troisième tournoi international, sont restées en suspens. La possibilité pour nos joueurs tahitiens de faire partie d’un championnat national et d’un Championnat de France était inaccessible, alors que Rémi et Léo Rossi étaient encore sur le territoire. Aujourd’hui, ils brillent sur le plan national ainsi que Margot Lambert”, souligne Heiana Taaroa-Ollivier.
    Les discussions tenues en Chine ont permis de débloquer le dossier puisque le nouveau président de la FFBAD propose à la FTBAD le déplacement, tous les deux à trois ans, d’un entraîneur de haut niveau qui aura pour objectif d’entraîner l’équipe de la sélection et de détecter un à deux joueurs susceptibles de pouvoir participer aux championnats nationaux, mais aussi de former les enseignants des écoles pour le développement du badminton dans les écoles.
    Un formateur qualifié viendra aussi pour la formation des officiels dont un diplôme certifié par la FFBAD sera remis en fin de formation et qui sera contresigné par le badminton océanien. Les accords sont en cours de constitution et si tous les termes sont adoptés, la signature de la nouvelle convention se fera au mois d’août 2015.
    Pour sceller ce nouveau partenariat, et envisager une pérennisation, Richard Remaux et Ian Wright seront présents à Tahiti au mois de février 2016, juste avant le tournoi international (19 au 24 avril) suivi des Oceania seniors du 26 au 28 avril. Ils seront accompagnés d’un entraîneur et d’un formateur. Il est prévu, lors de leur passage, une visite avec le ministre des Sports au sujet du projet de grande envergure émis en novembre 2014, lors d’une première entrevue, concernant la construction d’une salle de badminton.
    Deux semaines avant les deux grands événements, Julie Carrel, assistante des opérations de développement en Océanie, juge-arbitre des deux tournois et formatrice qualifiée, aura également comme tâche de préparer les officiels tahitiens en anglais.
    Ces accords, ces formations et ces entraînements pourront permettre au badminton tahitien d’évoluer.

    Patrice Bastian

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete