Habillage fond de site

La baignade a failli tourner au tragique

mercredi 4 janvier 2017

papeno'o baignade danger

Impossible de faire retraverser cette victime avec la force du courant de la rivière de la vallée
de la Papeno’o. (© Jean-Luc Massinon)


Mardi, une famille de Tiarei a voulu profiter de la rivière de la vallée de Papeno’o pour se rafraîchir. Vers 16 heures, une vague marron, chargée de particules de boue, est venue surprendre les baigneurs. Deux d’entre eux ont été emportés, mais retrouvés sains et saufs. Il a fallu les hélitreuiller.

Il faisait chaud, les enfants étaient à la maison, alors une famille de Tiarei est allée chercher, hier après-midi, un peu de fraîcheur, dans la vallée de la Papenoo.
À 14 heures, il faisait beau lorsque les adultes et les enfants se sont mis à l’eau après la première centrale hydroélectrique, au niveau du pont métallique.
Tout se passait bien. Selon un témoin, l’eau était transparente. Puis à 16 heures, une vague marron, chargée de particules de boue, serait venue surprendre les baigneurs.
Si un premier groupe a pu remonter sur la berge, l’autre groupe, qui comptait deux adolescents, a été littéralement emporté par les flots furieux.

Le frère et sa sœur ont parcouru des centaines de mètres dans ce tourbillon grondant. Le jeune garçon a pu rejoindre un banc de galets sur la rive droite avec juste quelques égratignures. Sa sœur, emportée bien plus loin encore, a eu, elle aussi, la chance de pouvoir rejoindre la rive droite sans blessures, mais aussi sans vêtements. La jeune femme était totalement nue.

Quand les pompiers, avertis par le reste de la famille, sont arrivés sur place, il n’était pas question de tenter de faire retraverser les victimes dans un tel courant. Les gendarmes ont dépêché rapidement leur équipe spécialisée en franchissement et plutôt que de tenter l’installation d’une tyrolienne au-dessus du cours d’eau en furie, il a été décidé de faire intervenir l’hélicoptère Dauphin de la flottille 35 F.
Malgré la proximité des parois de la falaise, un sauveteur a été hélitreuillé non loin de la jeune femme, qui, une fois ceinturée, s’est envolée vers l’autre rive, puis mise à l’abri sur la berge où attendaient les secours.

Immédiatement après, l’aéronef s’est déporté en remontant la vallée pour secourir l’autre victime. En moins de cinq minutes, le jeune garçon était aussi de retour sur la rive gauche.

 

papeno'o baignade interdite

Heureux de retrouver les leurs sains et saufs. (© Jean-Luc Massinon)

J.-L.M.

1405
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete