Habillage fond de site

Baleineau vs déchets en plastique : des CAP de Faa’a mobilisés

jeudi 23 mai 2019

Les élèves du lycée professionnel de Faa’a se sont inspirés de la sculpture de la baleine en plastique de Bruges (ci-contre) pour faire leur baleineau pour dénoncer l’accumulation des déchets en plastique. (© Claude Jacques/LDT)

Les élèves du lycée professionnel de Faa’a se sont inspirés de la sculpture de la baleine en plastique de Bruges (ci-contre) pour faire leur baleineau pour dénoncer l’accumulation des déchets en plastique. (© Claude Jacques/LDT)


Sensibilisation à la problématique des déchets en plastique et valorisation de terres pour une agriculture saine. Deux faces complémentaires de la promotion d’un développement durable du fenua.

La pollution des océans par le plastique est une triste réalité que l’association Tia’i Fenua et le collectif Nana sac plastique dénoncent depuis plusieurs mois. Ils organisent régulièrement des actions pour sensibiliser la population polynésienne à plus de civisme : ne jetez pas n’importe où les déchets en cette matière et évitez d’utiliser des sacs à usage unique.

Soutenu par le ministère de l’Éducation et la direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE), le projet Maruao va être lancé début juin à Faa’a avant de tourner dans différentes communes. Ce sont en effet des élèves de CAP du lycée professionnel (LEP) de Faa’a qui ont créé le symbole de cette nouvelle action : un baleineau en acier de 3,50 m de long pour dénoncer l’accumulation de déchets en plastique dans nos écosystèmes.

Inspirés par une sculpture de baleine installée à Bruges, en Belgique, ils ont réalisé une structure en acier qui va être remplie de ces fameux restes, abandonnés et pourtant recyclables, que génère notre société de consommation.

 

Éveiller les consciences

 

Cette œuvre artistique collaborative itinérante a été réalisée en partenariat avec des professeurs et des élèves du LEP de Faa’a et Teva Victor, artiste sculpteur. Elle se donne pour ambition de pointer l’incivisme grandissant mais aussi d’informer et de sensibiliser le grand public : élèves et familles, mais aussi institutions. Elle va être inaugurée demain matin au LEP.

Ce projet – Maruao signifie crépuscule d’un matin, naissance d’un jour nouveau – a pour objectif d’éveiller les consciences quant à la protection de nos océans et de pointer l’urgence d’agir en rendant visible ce qui ne l’est pas forcément.

Il s’agira de permettre à tous les élèves des établissements scolaires qui l’accueilleront de construire leur propre questionnement sur cette problématique de la pollution plastique. Mais aussi, plus largement, de prendre conscience de l’acidification des océans et du réchauffement climatique, de la surpêche, etc.

De manière positive, ils seront invités à réaliser qu’il y a nécessité pour chacun de réduire son impact carbone et de consommer local…

Pour le lancement de ce projet, un village de l’environnement, le village Pi’i Mataroa (avec expositions, animations et conférences) sera organisé autour de la sculpture des élèves du LEP, du 5 au 7 juin, dans les jardins de la mairie de Faa’a.

 

C.J.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete