“Be My Eyes”, la marche pour la vue

    vendredi 3 juin 2016

    Dimanche 12 juin, sur le front de mer, les Polynésiens pourront eux aussi prendre part à la marche nationale pour la vue “Be My Eyes”, afin de lever des fonds pour la recherche sur la rétinite pigmentaire.
    Pour mieux comprendre ce qu’est la vie d’un aveugle ou d’un malvoyant, les participants marcheront au bord de l’eau, les yeux bandés, guidés par un partenaire.

    L’opération de la Fédération des aveugles de France est ainsi relayée au fenua par l’association Mata Horu – Voir ensemble, présidée par Diego Tetihia.
    Au premier rang des objectifs de Mata Horu, la formation et l’insertion professionnelle,
    Mata Horu succède à l’association 6e sens – Te Mataru’i, créée en 1998. Après 2008, le Pays a cessé de lui verser la subvention annuelle de 17 millions.

    Motif : le faible nombre de bénéficiaires et un “manque de dynamisme” de l’équipe dirigeante.
    Plus récemment, en 2014, son président Roland Martin avait claqué la porte, exprimant son “ras-le-bol face aux tergiversations”.
    Aucune autre structure existante ne répond aux besoins spécifiques des non-voyants polynésiens.
    “Le sentiment d’exclusion n’a jamais été aussi fort chez les personnes non-voyantes et malvoyantes, parents pauvres de la politique du handicap en Polynésie française”, dit Diego Tetihia.

    Près de 450 aveugles et malvoyants

    Soutenu par la Fédération des aveugles de France, Diego Tetihia essaie donc de faire revivre l’association, qui ne compte plus qu’une grosse vingtaine de membres alors que la Cotorep liste 422 non-voyants et malvoyants adultes, sans compter 26 personnes de moins de 20 ans.
    Pour lui, le plus urgent est de retrouver des locaux où loger l’association et accueillir les membres pour des actions de formation, engager une personne à plein-temps et se procurer un moyen de transport pour aider les adhérents, pour chercher du travail et ne pas rester “cloîtrés”.

    Un dossier sous forme de plan quinquennal 2016-2020 est en cours d’examen par les affaires sociales pour réactiver la subvention du Pays.
    Dimanche prochain, Mata Horu veut donc sensibiliser aux difficultés que les aveugles rencontrent sur la voie publique.
    Un exemple parmi d’autres : Papeete ne compte qu’un seul feu rouge sonore, qui fonctionne mal. L’association a invité les élus communaux et territoriaux, ainsi que les représentants de l’État, à participer à la manifestation. À l’issue de la marche, un concert est prévu place Vaiete, animé par les aveugles de l’association et des invités surprise.

    C.P.

    Pratique

    “Be My Eyes”, marche nationale pour la vue
    Dimanche 12 juin – Front de mer de Papeete
    – 14 heures : accueil et inscription devant le kiosque de la place Vaiete
    – 15 heures : début de la marche
    – 16 h 30 : rassemblement et échange avec les aveugles sur l’expérience vécue
    – 17 h 30 : concert animé par les membres de l’association, avec le concours gracieux de Tahiti Nui Djeuns Zick et de la Fédération polynésienne de car audio

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete