Beach soccer – Tahiti retrouve le carré magique

vendredi 17 juillet 2015

Cardiaques s’abstenir. Une fois encore, les Tiki Toa ont fait vibrer toute la Polynésie française malgré les 20 000 kilomètres qui la séparent du Portugal où se dispute la Coupe du monde de beach soccer. 
Malgré un problème de liaison, dû apparemment à un souci de fibre à Washington, le mana est bien passé entre les supporteurs des Tiki Toa, toujours plus nombreux dès lors que l’équipe avance dans la compétition, et les joueurs, qui ont dû puiser dans leurs réserves pour s’offrir une place en demi-finale. 
Il n’y avait qu’à voir les mines exténuées, mais en même temps ravies, des Tahitiens à l’issue de la rencontre pour mesurer l’ampleur du nouvel exploit qu’ils venaient d’accomplir. 
Après avoir battu la Russie, double championne du monde en titre, les Tiki Toa n’ont pas tremblé face à ce qui ressemblait au parfait match piège. L’Iran n’a, en effet, pas la carte de visite de la Russie ou du Brésil, mais ses résultats en 2013 (quart de finaliste) et son parcours en 2015 en faisaient un adversaire redoutable. 

Bennett et sans bavure

Les deux équipes ont eu la politesse du retour de l’image avant d’attaquer le festival offensif. C’est le capitaine tahitien, Naea Bennett, qui ouvrait les compteurs sur une bicyclette après une déviation de la tête de Heimanu Taiarui. Ce dernier, auteur d’une belle prestation avec deux passes décisives et un but, a été le grand homme du jour d’une équipe qui a su faire preuve de beaucoup d’intelligence tactique. Sans conteste, les Tiki Toa se sont enrichis de cette nouvelle facette qu’ils doivent à celui qu’ils ont baptisé le “Sorcier”, qui n’est autre que leur hôte sur place et qui se charge d’analyser leurs prestations et celles de leurs adversaires. 
Cet avantage au score n’allait pas résister longtemps à l’entame du deuxième tiers-temps puisque le capitaine iranien, M. Ahmadzadeh, égalisait après seulement 37 secondes. Naea Bennett remettait son équipe devant après une réalisation en deux temps. Mais, cette fois encore, les Iraniens revenaient au score dans la foulée. Tahiti payait très cher toutes ses petites fautes qui ne pardonnent pas à ce niveau-là. La rencontre, très cadenassée, gagnait en virilité et, malgré les provocations et le vice des Iraniens, les Tiki Toa gardaient leur sang-froid. 
Les douze dernières minutes allaient donc décider du futur demi-finaliste. Et si, une fois encore, les Tahitiens prenaient l’avantage au score par Patrick Tepa, ils étaient incapables de le conserver plus d’une minute, les Iraniens égalisant sur penalty. Scénario identique à la moitié de ce tiers-temps avec un but de Raimana Li Fung Kuee imité quelques secondes plus tard par M. Mokhtari. C’est finalement le but de Heimanu Taiarui, après un relais avec Naea Bennett, qui clôturait la marque, la défense tahitienne résistant enfin à la furia iranienne dans les dernières minutes. Les Tiki Toa ont déjà fait au moins aussi bien qu’en 2013, et ils espèrent, cette fois, finir sur le podium et pourquoi pas sur la plus haute marche. Ils ont au moins gagné le droit à ce rêve fou. 

Luc Ollivier

Plus d »informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

patriote 2015-07-18 07:39:00
TAHITI the BEST. Allez Président, mettez nous le BIG SCREEN a TOATA. GO GO GO TIKITOA en FINALE
Andrea 2015-07-17 22:17:00
Yeah!!! Tahiti - Italie!! Forza Italia!!
patriote 2015-07-17 12:20:00
bravo les gars, shoot
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete