Habillage fond de site

BEACH WRESTLING – Vers un retour de la lutte traditionnelle

jeudi 13 juillet 2017

Finale lutte ancestrale Henry burns

Henri Burns (short bleu) a battu Rumia Teinauri (short rouge), en finale open de l’exhibition de beach wrestling, hier à Paofai.
(©Photo : Benoît Buquet)


Henri Burns (106 kg) a remporté la compétition de beach wrestling organisée hier dans les jardins de Paofai. Le lutteur tahitien a vaincu en finale toutes catégories Rumia Teinauri (90 kg) devant un public qui s’est agglutiné au fil de l’après-midi, attiré par l’intensité des combats. La compétition était organisée dans le cadre du Heiva Tu’aro Ma’ohi (les courses de porteurs de fruits avaient lieu non loin).

 

Pour faire revivre la lutte comme un sport traditionnel, la Fédération polynésienne de lutte de David Proia s’est associée à la Fédération des sports traditionnels d’Enoch Laughlin pour organiser cette exhibition. Un cercle de sable a été installé au milieu du parc de Paofai. Michel Arakino, de la Fédération des Tu’aro Ma’ohi, est venu briefer les douze athlètes inscrits en début de compétition, notamment sur le premier prix attribué au vainqueur open : “Un veau entier !”
David Proia, arbitre principal des combats, a insisté sur quelques règles nouvelles : “Pour cette première, si vous voulez porter le pareu ou une couronne, vous pouvez mais ce n’est pas obligatoire. Par contre, nous allons insister sur le rituel : les combattants devront faire le tour du cercle en courant avant de commencer le combat.”

Les lutteurs ont été répartis en deux catégories : quatre combattants chez les plus de 100 kg, et huit combattants chez les moins de 100 kg. Les combats étaient courts, cinq minutes maximum, et le spectacle allait bon train.

 

 

Henri Burns remporte le veau

 

Rapidement, Rumia Teinauri a fait le show. Le lutteur de Papara, très enjoué, a remporté la catégorie des moins de 100 kg et s’est lancé dans un splendide salto avant. Festif et chambreur, il a aussitôt donné rendez-vous à Henri Burns pour la finale toutes catégories.

Henri Burns, poids lourd champion d’Océanie de lutte (à Hamilton en 2016), a logiquement remporté la première place des plus de 100 kg puis s’est hissé à la hauteur du fougueux Rumia Teinauri en finale open.
Plus lourd et plus expérimenté, Henri Burns a dominé ce dernier combat. Les deux lutteurs, exténués et couverts de sable, sont tombés dans les bras l’un de l’autre avant la remise des médailles. “Gardez-moi une cuisse du veau”, a plaisanté le malheureux finaliste Rumia Teinauri.

 

 

Benoît Buquet

270
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete