Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Ben Benacek fait condamner l’État sur ses conditions de détention

mercredi 21 décembre 2016

ben benacek

Ben Benacek, premier braqueur de Polynésie, a obtenu 91 600 F en compensation des différents moments passés à Nuutania. (© archives LDT)

 

 

Détenu au centre pénitentiaire de Nuutania du 12 novembre 2000 au 27 janvier 2007, du 5 mars au 17 juillet 2008, du 13 janvier 2010 au 1er février 2012, du 7 avril 2012 au 31 janvier 2013 et du 25 février 2014 au 5 août 2015, date de son transfert dans l’Hexagone, le premier braqueur de Polynésie, Ben Benacek a obtenu gain de cause, hier, auprès du tribunal administratif de Papeete, concernant ses conditions de détention.

Le prisonnier se plaignait des cellules “toujours partagées avec trois autres détenus”, des journées lors desquelles “il passe 20 heures par jour en l’absence d’activités et de travail proposés par le centre pénitentiaire”.

Il parle aussi de ces repas “pris dans la cellule, à proximité immédiate des toilettes, qui ne sont cloisonnées que depuis quelques mois et n’ont pas de porte ni de système d’aération”, ou encore de “l’humidité, l’odeur pestilentielle, le cubage d’air insuffisant, les fientes de pigeon accumulées sur le rebord extérieur de la fenêtre inaccessible au nettoyage, les rats et les cafards, l’absence de lumière, ainsi que l’eau souillée et brûlante du fait de l’exposition des tuyaux au soleil”.

Ben Benacek demandait une indemnisation à hauteur de 3,2 millions de francs. Le tribunal administratif a conclu à une indemnisation de 91 600 F. Un autre détenu obtiendra pour les mêmes raisons, mais sur une période plus longue, 241 600 F.

 

B.P.

 

 

1074
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete