Habillage fond de site

Des bénévoles initiés au suivi écologique

vendredi 10 novembre 2017

des bénévoles

Après une introduction théorique, l’équipe était réunie, hier, à Teahupo’o, pour une première journée de mise en pratique. © Anne-Charlotte Bouleau

Hier matin, une douzaine de bénévoles et de scientifiques ont embarqué à bord d’un bonitier, à la marina de Teahupo’o.

C’est sous bonne escorte des dauphins que l’équipage a pris la direction de la passe Vaiau, au Fenua ‘aihere, pour une mise à l’eau dans le lagon, à quelques encablures du fameux rahui.

Contrairement aux apparences, les plongeurs n’étaient pas là pour faire du tourisme, mais plutôt pour prendre des notes.

Dans le cadre du programme Initiative des territoires pour la gestion régionale de l’environnement dans les pays et territoires d’outre-mer du Pacifique (Integre) et dans la continuité du projet de mise en place d’un réseau de rahui à la Presqu’île, une équipe du réseau d’observation des récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie mène actuellement une formation au suivi écologique, en partenariat avec le Criobe.

Trois sessions sont programmées à Teahupo’o et Tautira, ainsi qu’à Pueu, Faaone et Vairao, de façon conjointe.

Une démarche participative

À chaque fois, on a prévu trois journées. On commence par un jour de théorie, pour apprendre la méthodologie et proposer une introduction à la biologie écologique, en vue de comprendre le fonctionnement et les motivations du comptage. Puis, on passe deux jours à l’eau pour pratiquer et mettre en place des stations de suivi”, précise Ewen Morin, doctorant au Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (Criobe).

Au total, quatre groupes devraient être montés d’un bout à l’autre de la Presqu’île, dans une démarche participative.

L’idée, c’est de compléter la volonté de préservation des ressources par un suivi, qui sert à recueillir des informations sur le milieu, pour savoir s’il se régénère bien, tout en constituant un formidable outil de sensibilisation, parce que ça permet d’apprendre énormément de choses. Et quand on comprend, on est plus à même de protéger”, souligne Sandrine Job, biologiste marin, en charge de la mise en œuvre du réseau d’observation des récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie, intervenue dans cette même optique à Wallis-et-Futuna, il y a quelques mois.

Une seconde mise à l’eau a finalement permis l’implantation d’une première station de suivi, sur les deux prévues par secteur.

Les relevés devraient être réalisés une fois par an, à la faveur de la saison chaude, plutôt en début d’année.

Une restitution commune est prévue, vendredi prochain, à Taravao, à l’issue de laquelle les nouveaux bénévoles polynésiens seront prêts à sauter dans le grand bain, en autonomie. 
A.-C. B.

186
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete