Habillage fond de site

Bientôt un espace détente au domaine Pahani à Moorea

mardi 28 février 2017

moorea pahani

Le Pays, par arrêté ministériel, vient d’affecter la terre Pahani à la commune pour des projets d’aménagements publics. (© Jeannot Rey/LDT)


Le conseil des ministres vient d’autoriser l’affectation de la terre Pahani à la commune de Moorea-Maiao. Cette terre située côté mer permettra de proposer au public un espace détente et d’accès à la mer. La commune a trois ans pour réaliser son projet, sous peine de caducité de l’affectation.

Par arrêté pris en conseil mes ministres en date du 17 février 2017, le Pays a procédé à l’affectation au profit de la commune de Moorea-Maiao, d’une parcelle dépendant de la terre Pahani située dans la commune associée de Afareaitu PK 7,3.

Le foncier concerné (ancienne propriété Lequerrer) présente une surface de 3 253 mètres carrés, auxquels s’ajoutent 370m2 d’une emprise détachée du remblai.

Deux constructions y ont été édifiées au début des années 80 : une maison principale et une dépendance qui sont en état de délabrement.

Ce foncier situé en bord de mer, appartenant depuis une vingtaine d’années au Pays, a fait l’objet de nombreuses convoitises, tant au niveau associatif, qu’au niveau communal pour des aménagements propres à des projets divers tels qu’un centre pour handicapés.

C’est finalement la commune de Moorea-Maiao qui en est l’attributaire, moyennant une affectation destinée à des projets bien définis.

En effet, la commune s’engagera à aménager un accès public à la mer ; elle devra mettre en place un espace détente, réaliser un parcours “découvertes de plantes” avec panneaux à but culturel.

D’autre part, la commune devra prévoir la création d’une station de valorisation de l’aire marine protégée (celle du motu Ahi) et procéder à l’installation de divers équipements obligatoires en matière d’accueil du public. Enfin, les deux constructions devront être rénovées et aménagées à des fins culturelles et artisanales.

Ainsi que le souligne l’arrêté ministériel, tous travaux de construction et d’aménagement seront soumis à l’obtention préalable des autorisations réglementaires nécessaires en la matière. D’autre part, la commune affectataire du foncier, pourra consentir à des autorisations d’occupation temporaire dans le respect de la destination des lieux, et de ce fait, autorisera des autorisations d’occupation sur le domaine public et recouvrera directement des redevances ou loyers dus au titre de cette occupation.

 

Trois ans pour aménager

 

Le domaine Pahani, aujourd’hui propriété du Pays, a d’autres aménagements qui ont été réalisés depuis, dont le petit pensionnat pour les élèves de Maiao, situé côté montagne juste en face de la terre affectée à la commune.

La parcelle qui concerne le projet communal est inhabitée depuis plusieurs années, entretenue côté jardins, les constructions en bois sont, quant à elles, dans un état de délabrement avancé.

Le projet de réaménagement du site dont l’affectation a été rendue officielle par J.O (Journal officiel) en date du 24 février, devra être présenté aux élus lors d’un prochain conseil municipal, sachant que ces projets devront être réalisés dans un délai de trois ans, sous peine de caducité de la présente affectation.

De notre correspondant Jeannot Rey

 

 

340
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete