Bientôt des référents OPH dans les archipels

    mercredi 12 octobre 2016

    Les premiers membres de la “Team OPH” des îles autour  de leur formatrice (debout au fond), Lawayna Maoni-Drollet. (© Caroline Perdrix)

    Les premiers membres de la “Team OPH” des îles autour de leur formatrice (debout au fond), Lawayna Maoni-Drollet. (© Caroline Perdrix)

     

    Être perdu sur une île lointaine, et perdu dans la paperasse, c’est la double peine pour les habitants des archipels. Depuis la liquidation du Fonds de développement des archipels (FDA) en 2013, l’Office polynésien de l’habitat (OPH) a repris les missions de logement social dans les îles. Pour les habitants, constituer et suivre un dossier OPH est rendu d’autant plus difficile par l’éloignement : les procédures peuvent varier selon le type de demande, il faut se procurer les pièces requises à Papeete, elles n’ont pas toutes la même durée de validité, et un dossier incomplet ou non remis à jour ne peut pas être présenté en commission d’attribution. Retards et incompréhension s’accumulent ainsi, à la grande frustration de tous.

    Le mois dernier, l’OPH a effectué une tournée aux Marquises et, en accord avec la communauté de communes, il a été décidé de mettre en place une formation d’une semaine pour les agents de mairie qui deviendront ainsi référents OPH dans leur île.

    “On souhaitait renouer le contact avec les mairies. Ce sont elles qui connaissent le mieux leur population, d’autant que les référents sont souvent déjà chargés des questions sociales. C’est plus facile pour tout le monde”, explique Charles Nordhoff, directeur des aides et des ventes de l’OPH. “Dans cette formation, nous avons neuf agents de toutes les communes des Marquises, ainsi que quelqu’un de Makemo. Les Australes et les Tuamotu ont également demandé cette formation.”

    Que ce soit pour un fare individuel ou pour des aides en matériaux, les référents OPH en mairie vont aider les demandeurs à réunir les pièces de leur dossier et les vérifier. Mais pas seulement. Les expéditions des aides en matériaux, par exemple, seront vérifiées par les référents sur place, pour s’assurer que les commandes sont complètes et qu’elles parviennent à bon port et en bon état.

     

    Une aide précieuse, car elle s’adresse aussi aux plus jeunes : “On voit revenir dans les îles de jeunes couples qui n’ont plus de travail et qui veulent créer leur activité, y compris sur les petites îles, dit la formatrice Lawayna Maoni-Drollet, et ils ont besoin de se loger. On est là pour les aider.”

    C.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete