Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Bientôt des règles sur la taille des prises des poissons

lundi 14 août 2017

poisson taille

Le second atelier destiné à définir les tailles minimales des poissons de lagon pour leur commercialisation s’est tenue samedi dernier, à la mairie de Teavaro, à Moorea, en présence des référents des associations des pêcheurs de l’île. (© Jeannot Rey/LDT)

Au programme de la matinée de samedi dernier, à la mairie de Teavaro, à Moorea, définir une taille minimum pour certaines espèces de poissons lagonaires les plus commercialisées, telles que les pa’aihere, manini, pa’uara, marava, ’o’eo, tuhara ou encore paraha peue.

Étaient présents les pêcheurs des différentes communes associées, la commune de Moorea-Maiao, le Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (Criobe) et la direction des ressources marines et minières (DRMM).

Leur objectif consistait donc à travailler ensemble et au mieux sur un protocole simple pour les pêcheurs et proposer des tailles accessibles respectueuses du cycle de reproduction des espèces concernées.

Samedi dernier, pour la tenue de ce second atelier, plusieurs espèces ont été à nouveau présentées et, une nouvelle fois, l’ensemble des pêcheurs de Moorea ont participé aux échanges avec beaucoup d’intérêt et ont partagé leurs avis.

Comme lors de la précédente rencontre, le 7 juillet, cet atelier s’est révélé extrêmement positif pour l’avancée de ce projet. En effet, les différents référents des associations de pêche de l’île ont porté beaucoup d’intérêt à définir une taille à respecter pour la commercialisation des poissons vendus en bord de route.

D’autre part, les associations de pêche de l’île par communes associées étaient pratiquement toutes représentées, ce qui est aussi un point essentiel.

 

Une base de travail

 

Cette initiative qui consiste, à terme, à interdire la vente de poissons trop petits, on la doit à l’association Teavaro rava’ai et plus particulièrement à l’un de ses représentants, Rahiti Buchin, qui est à l’origine de ces ateliers.

“Je suis particulièrement satisfait de la tournure qu’ont prise les choses. Ces rencontres ont permis de rassembler des avis, de partager des opinions et de sortir des propositions concrètes pour les tailles des poissons à commercialiser. Nous avons ici des référents de pêche de Teavaro, Haapiti, Maharepa, Afareaitu et Maatea. Aujourd’hui, nous avons une bonne synthèse par rapport à ce qui a été fait et une idée de ce qui pourra être accompli au travers d’autres ateliers à venir.”

Autour des pêcheurs et leurs référents associatifs étaient présents les scientifiques du Criobe-CNRS, représentés par René Galzin et Laurent Viriot, deux spécialistes des poissons, la commune, représentée par Heimanu Villierme, référent pour la révision du plan de gestion de l’espace maritime (PGEM), le Pays avec des représentants de la DRMM et le ministère du Développement des ressources primaires avec la présence de son directeur de cabinet, Steve Lefoc, et de Cyril Vignol, conseiller technique.

Ces propositions de tailles minimum sur une dizaine d’espèces de poissons les plus commercialisées serviront de base de travail aux prochains comités de pêche, dans le cadre de la révision du PGEM, et aux services du Pays.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

poisson taille poisson

747
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete