Bilan de santé gratuit pour les anciens travailleurs du nucléaire

    vendredi 9 octobre 2015

    Depuis 2007, le centre médical de suivi propose aux personnes concernées par les essais nucléaires, un bilan de santé annuel gratuit. Dans le même temps, une permanence mensuelle a rapidement été mise en place à la Presqu’île, à l’hôpital de Taravao. Pour les anciens travailleurs de Moruroa, c’est l’occasion de faire le point sur leur état de santé, mais aussi d’échanger quelques souvenirs. 

    Depuis novembre 2007, le centre médical de suivi propose aux anciens travailleurs des sites concernés par les essais nucléaires, à savoir Moruroa, Fangataufa et Hao, ainsi qu’aux personnes ayant vécu en Polynésie française entre 1966 et 1998, un bilan de santé annuel gratuit.
    Placé sous l’autorité de la direction de la santé, le centre médical de suivi se délocalise généralement le deuxième jeudi du mois, dans les locaux de l’hôpital de Taravao, et ce, pratiquement depuis sa création.
    “La permanence à la Presqu’île a été organisée très précocement après la formation du centre médical de suivi. On proposait alors une consultation à presqu’île, et une autre à Moorea. Aujourd’hui, celle de Moorea ne se fait plus, parce que les patients interrogés considéraient que c’était aussi facile pour eux de se rendre à Papeete.
    En revanche, on continue de venir à la Presqu’île en raison de la distance, mais surtout grâce à la présence de Serge Ravera, un contact qui facilite notre approche auprès des vétérans”, explique le docteur Patrice Baert, spécialisé en risque radiologique et en radioprotection. L’équipe médicale, habituellement composée d’un infirmier et d’un médecin, accueille le patient, et commence par faire le point avec lui. “Si c’est la première fois, on pose davantage de questions, pour savoir quand il était sur les sites des essais nucléaires, à quel poste, pendant combien de temps, etc.”, précise le docteur Audrey Courson. La première visite donne également droit à un bilan sanguin, entièrement pris en charge.
    Mesure de la tension, du taux de sucre dans le sang, du poids et de la taille, le tout suivi d’un électrocardiogramme par la suite, rien n’est laissé au hasard. “On interroge à nouveau le patient sur ses antécédents, on l’examine et on essaie de dépister les maladies potentiellement radio-induites”, ajoute-t-elle. Selon la loi Morin, il s’agirait principalement de cancers.

    Un rendez-vous propice aux retrouvailles

    À ce jour, à la Presqu’île, 149 personnes auraient été suivies au moins une fois par le biais de cette permanence mensuelle.
    “On a du mal à faire revenir tout le monde régulièrement. Mais pour certains, c’est devenu une habitude. Ils sont aussi contents de se retrouver et de discuter de l’époque de Moruroa”, confie le docteur Patrice Baert.
    Hier matin, ils étaient en effet plus d’une dizaine à attendre patiemment leur tour, profitant de l’occasion pour échanger leurs souvenirs dans une ambiance conviviale, comme on en voit rarement dans les salles d’attente.
    En parallèle de cet aspect purement médical, le centre médical de suivi a également pour mission d’aider les patients concernés à réunir les pièces constitutives du dossier de demande d’indemnisation des victimes des essais nucléaires français, un dispositif qui concernerait un certain nombre de personnes et de familles à la Presqu’île.
    “Je pense que le travail du centre médical de suivi est nécessaire et vraiment bénéfique pour ces vétérans. C’est important pour eux de ne pas se sentir abandonnés. Ils ont vécu une vraie épopée professionnelle et humaine pendant ces essais. Donc ça me paraît normal, à mon sens, que l’État puisse leur assurer un bilan de santé régulier”, conclut le docteur Patrice Baert.
    A-C.B.

    Lire aussi les réactions d’anciens travailleurs dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

    Plus d’infos

    Les permanences du centre médical de suivi à la Presqu’île ont lieu à l’hôpital de Taravao, le deuxième jeudi de chaque mois.
    Les prochaines permanences sont fixées au 19 novembre et au 10 décembre. Il est conseillé de prendre rendez-vous au 40.46.01.97.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete