Bilan médical de l’opération Je cours pour ton cœur

    jeudi 12 novembre 2015

    Le docteur Henri Loquet tenait à revenir sur le bilan médical du Raid Vaipahi, organisé le 31 octobre par le Rotary Club de Taravao Tahiti Iti – dont il est l’un des membres actifs –, avec le soutien de la commune de Teva i Uta. Près de 290 participants avaient répondu présents à l’occasion de cette action, baptisée Je cours pour ton cœur, qui n’était donc pas un simple événement sportif.
    Tout juste un mois après la Journée mondiale du cœur, ce challenge visait à récolter des fonds en faveur des patients souffrant de dysfonctionnements cardiaques nécessitant la prise d’anticoagulants. Un suivi régulier de l’INR (rapport normalisé international, en français) est alors indispensable. “Il existe un système, le CoaguChek, comparable au glucomètre pour les diabétiques. On prélève une goutte de sang qu’on applique sur une bandelette insérée dans l’appareil. En une minute, le résultat s’affiche”, explique le médecin. “Si on compare à la prise de sang, les avantages de ce procédé sont multiples. C’est plus fiable, plus respectueux du système veineux, et surtout, on a le résultat tout de suite, ce qui nous permet d’adapter la posologie immédiatement”, ajoute-t-il, confiant avoir déjà été confronté au décès d’un patient dans l’attente des résultats dans le cadre d’une analyse en laboratoire.

    La CPS sollicitée

    Bien qu’il représente un investissement, ce système est aussi plus économique sur le long terme : une boîte de 24 bandelettes coûte environ 20 000 F, soit 850 F l’unité, ce qui est finalement trois fois moins cher qu’une prise de sang. “C’est bien pour le patient, pour le médecin, pour la société, pour tout le monde ! Malheureusement, ce n’est plus pris en charge par la CPS, sauf pour les patients de moins de 18 ans, comme en métropole”, explique le docteur Henri Loquet.
    Grâce aux bénéfices réalisés lors du Raid Vaipahi, ce sont près d’une vingtaine de boîtes de bandelettes de contrôle qui pourront être achetées.
    Le médecin a aussi pris l’initiative de contacter la CPS, en vue d’obtenir 200 boîtes supplémentaires, correspondant aux besoins annuels des 17 cabinets médicaux équipés de ce dispositif depuis son introduction sur le territoire, en 2009.
    Maladies cardiovasculaires, diabète, leptospirose… le taote est sur tous les fronts. “C’est devenu une évidence. Finalement, ça fait partie de mon travail, en dehors de la stricte relation de médecin à patient. Il y a énormément de choses à faire, et je profite de ma qualité de docteur et du soutien du Rotary pour mener des actions concrètes.”

    A-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete