Habillage fond de site

Billabong Pro – Une compétition raccourcie qui ne contente pas tout le monde

mardi 15 août 2017

taxi boat teahupoo

Sur le plan d’eau, les taxi-boats ont fait le plein de passagers, à la faveur du week-end. (© Anne-Charlotte Bouleau)


La Billabong Pro Tahiti s’est achevée dimanche dernier, au terme de seulement trois jours de compétition. Si les taxi-boats ont tourné à plein régime à la faveur du week-end, les forains du PK 0 entrent dans une période creuse, les vacances scolaires touchant également à leur fin. « C’est une surprise. Vraiment, je n’ai jamais vu ça », regrette Alexis Taupua, propriétaire d’un logement en location, qui enregistre un manque à gagner conséquent.

La cérémonie d’ouverture de la Billabong Pro Tahiti, septième étape du championnat de surf mondial, s’est tenue, jeudi dernier, à Teahupo’o.

Dès le lendemain, le coup d’envoi de la compétition était donné et les séries se sont enchaînées sans interruption, jusqu’à dimanche, remise des prix comprise, et ce, en prévision d’une baisse durable de la houle.

Sur les douze jours potentiels de waiting period, l’événement n’aura finalement duré que trois petites journées.

Dans l’histoire, certains y trouvent leur compte, comme les taxi-boats, qui ont tourné à plein régime, à la faveur du week-end. Du côté de la marina de Teahupo’o, la coopérative, en charge de la gestion d’une dizaine d’embarcations, a enregistré un pic de fréquentation à l’approche des dernières séries.

« C’est une bonne chose que la finale soit tombée un dimanche, car ce n’est pas toujours le cas. Et ça aurait été encore mieux si le soleil avait été au rendez-vous ! », précise le président de l’association, Vetea Rochette.

 

 

« C’est déjà terminé »

 

 

Un peu plus loin, au PK 0, en ce lundi matin, c’était le calme plat pour les forains. Un changement d’ambiance qui tranche avec la frénésie de la veille.

« Le week-end dernier, c’était full ! On a bien travaillé. La compétition est terminée, mais on va faire avec, jusqu’au bout », confie Terainui Tauhiro, jeune forain qui mise notamment sur son écran géant pour attirer la clientèle dans son snack.

Avec la rentrée scolaire, la période risque d’être creuse, mais les forains restent optimistes, comptant sur diverses animations à venir, entre orchestres et activités sportives.

À la fin du mois, le surf traditionnel sera également à l’honneur, à l’occasion du challenge Tahiti Tourisme « Faahee i te tau matamua ».

S’agissant de l’hébergement, pour certains propriétaires, c’est la douche froide. « C’est une surprise. Vraiment, je n’ai jamais vu ça : c’est une première ! C’est déjà terminé », regrette Alexis Taupua, qui enregistre un manque à gagner conséquent, avec des désistements de dernière minute, cumulés à un séjour nettement écourté pour les clients qui avaient tout de même fait le déplacement.

Sur le plan sportif, les surfeurs ont pu profiter de quelques belles vagues, tout en se focalisant complètement sur la compétition, sans temps mort. D’un point de vue économique, en revanche, le bilan est plus mitigé.

 

A.-C. B.

 

Plus d’informations dans notre édition de ce mercredi 16 août

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete