Habillage fond de site

Tous au bio avec Evolution Farm

mercredi 18 janvier 2017

livre evolution farm rydge

Johnny Rydge (au centre) était accompagné de son traducteur Yan Peirsegaele (à gauche) et d’un ami agriculteur de Taha’a, John Haavihia, pour présenter son livre Evolution Farm. (© Christophe Cozette)

 

In bio, he trusts. Johnny Rydge, l’agriculture naturelle, il y croit. Après plus de dix ans de travaux (pratiques) dont La Dépêche de Tahiti s’était fait l’écho dans ses colonnes, il y a un an environ (lire La Dépêche de Tahiti du 6 janvier 2016, “Avec Evolution Farm, l’agriculture naturelle a de l’avenir”), ce pape du bio couche sur papier son projet, dans un livre paru récemment aux éditions Au vent des îles, présenté hier à la presse.

Le “jeune” auteur-agriculteur, mais aussi ancien restaurateur et globe-trotteur, au “franglais” impeccable, âgé de 48 ans, dédicacera d’ailleurs son ouvrage samedi à deux reprises.

C’est en 1997, à Taha’a, que Johnny Rydge, devenu un peu agriculteur comme Monsieur tout-le-monde, voit la lumière. Comme il l’écrit dans son livre, alors qu’il pulvérisait un herbicide avec une pompe à moteur pesant la bagatelle de 30 kilos sur le dos, Johnny Rydge fait une chute, à cause d’un nid-de-poule, “avec la pompe qui continuait à tourner”. Résultat, “je suis à l’hôpital après être tombé avec des produits chimiques, j’étais empoisonné”, a expliqué l’auteur de Evolution Farm.

“J’ai bien réfléchi, je suis au paradis, c’était chimique. J’ai beaucoup voyagé, lu plus de 100 livres et, depuis, je voyage et je partage avec tout le monde. Ce ne sont pas des secrets, il nous faut les partager”, prône-t-il, appelant à une révolution des mentalités.

Devenu véritable disciple de Masanobu Fukuoka, agriculteur japonais, décédé en 2008 et connu pour son engagement en faveur de l’agriculture naturelle avec notamment son livre La révolution d’un seul brin de paille paru en 1975, Johnny Rydge a mis en pratique son savoir à Bora Bora, dans la pépinière communale de Namaha, grâce à l’appui du maire de l’île, Gaston Tong Sang, pour qui “Bora Bora est le drapeau de la Polynésie”.

Et depuis le temps, la bonne et naturelle parole clamée par Johnny Rydge fait des émules sur la Perle du Pacifique. “Pour les hôtels à Bora Bora, tout a commencé avec un des hôtels qui ne voulait pas déverser des produits chimiques dans le lagon”, a expliqué l’auteur. “Aujourd’hui, tous les nouveaux directeurs sont dans cet état d’esprit d’une vie naturelle. Nous travaillons avec eux, nous avons des projets avec eux, nous allons parler avec les clients chez eux, ils amènent leurs clients dans le fa’a’apu. Travailler avec eux, c’est important, cela m’aide beaucoup.”

 

“Motiver, éduquer et donner une direction”

 

Evolution Farm est un livre double en quatre parties, “pour tout le monde, de 16 à 40 ans”, qui met en lumière la dimension sociale et philosophique de la démarche de Johnny Rydge, mais il se veut également guide pratique car truffé d’anecdotes, de conseils et de bonnes pratiques, pour une agriculture saine.

Alors que ce type d’agriculture saine est aujourd’hui promu face à la malbouffe et autres Monsanto, Evolution Farm est sans doute, le premier à traiter de ce sujet d’agriculture naturelle, en milieu tropical.

“Motiver, éduquer et donner une direction”, a répété à maintes reprises, lors de la conférence de presse, Johnny Rydge, fils de Miriama Prokop et neveu de Libor Prokop, lorsqu’il expliquait le message qui promulgue aux jeunes qu’il forme. Une soixantaine l’a été depuis les débuts de son Evolution Farm à Bora Bora, n’hésitant pas à comparer son travail dans un fa’a’apu, à celui d’un chef d’orchestre.

Et parmi les clés, outre les conseils prônés pour planter tout un tas de légumes, de l’aubergine aux tomates qu’on peut y trouver, l’auteur et son livre militent pour le respect du rythme de la nature (Lune, étoiles), et de toute la nature (microbes, “bêbêtes” comprises). “Quand vous connaissez cela, tout redevient logique”, assure l’auteur (lire ci-dessus). “Si vous les laissez vivre, c’est magique, le fa’a’apu est vivant.” Et sain. 

Christophe Cozette

 

Capture d’écran 2017-01-18 à 12.03.04

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Capture d’écran 2017-01-18 à 12.03.09

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Capture d’écran 2017-01-18 à 12.03.14

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

8
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete