BORA BORA – Du matériel dérobé au centre médical

    lundi 1 février 2016

    Le docteur Roussy, appelé au dispensaire à 5 heures du matin hier pour une urgence qui a nécessité une évacuation sanitaire en hélicoptère médicalisé sur l’hôpital de Uturoa, a constaté, avec consternation, le cambriolage du centre médical.
    Du matériel médical – otoscope, détecteur de pouls fœtal, médicaments, compresses – et le téléphone fixe du bureau du médecin chef ont été dérobés, ainsi que l’ordinateur personnel du docteur. Les salles d’accouchement et de soins ont été visitées, les placards ouverts et déplacés. Le médecin chef, en attendant l’informatisation du centre médical, travaillait comme ses prédécesseurs avec son propre ordinateur. Bien qu’attaché avec un câble de sécurité, il a été arraché et emporté. Il contient des informations indispensables pour le fonctionnement du dispensaire, mais inutilisables par les voleurs, car elles sont cryptées et l’ordinateur est protégé par un mot de passe.
    Le médecin explique pourquoi le vol de cet ordinateur est si grave :“C’est un outil indispensable pour les médecins. Il sert à la lecture des radiographies, des scanners, des IRM que nous recevons sur CD, à prendre connaissance des mails et des informations électroniques que nous transmettent nos confrères, à consulter les résultats biologiques urgents, à interroger les bases de données médicamenteuses pour sécuriser les ordonnances et au stockage d’un certain nombre de données électroniques médicales, ce que nous ne pouvons plus faire. C’est vraiment une catastrophe et il ne pourra servir à personne, étant sécurisé par un mot de passe à l’allumage.”
    Toute “l’infirmerie” de Bora Bora est écœurée et en colère. L’ensemble du personnel est sous le choc. “Je rappelle que les locaux, le matériel et le personnel sont à la disposition de la population de Bora Bora. Nous assurons gratuitement pour toute la communauté un service d’urgence 24h/24h, 365 jours par an, et ces agissements nuisent gravement à notre fonctionnement. De plus, la perte de certains outils médicaux peut avoir des conséquences graves dans les soins donnés aux patients. Je fais confiance à l’intelligence de la population pour restituer tout ce matériel au plus vite au dispensaire.”
    On peut se demander s’il existe un lien entre l’incident de cette nuit et l’incendie du collège la semaine dernière.
    Le centre médical a porté plainte et la gendarmerie a ouvert une enquête.

    De notre correspondante Isabelle Roussy

    Voila 2016-02-01 14:56:00
    c pas grave, tant pis pour eux ... faut fermer toutes les écoles et dispensaire de bob ... comme ca plus d'éducation et plus de soins pour personne dans cette ile ... on leur laisse leur biere et comme ca ils continuerons a se taper dessus ...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete