Bora Bora – Avec Evolution Farm, l’agriculture naturelle a de l’avenir

    mercredi 6 janvier 2016

    La société Evolution Farm dirigée par Johnny Rydge située à la pépinière communale, à Namaha, promeut l’agriculture naturelle afin d’engager la population à se nourrir plus sainement, protéger l’environnement en plantant sans pesticide, occuper les jeunes et leur donner l’envie de planter pour les valoriser par le biais des résultats obtenus.
    Après deux ans, 36 élèves ont été formés. Le rythme annuel de formation pourrait être de 36 par an. Une vitesse de croisière qui n’a pas encore été atteinte, la structure ne disposant pas d’agrément. La commune a constitué le dossier, apportant un appui administratif afin que Johnny se consacre à ses stagiaires.
    Si, désormais, l’entreprise est indépendante, au départ, la commune a été partenaire du projet, n’imaginant pas l’impact sur le facteur social d’intégration. À Tahiti, les formations sont rémunérées, et, à la fin, les stagiaires touchent leur indemnité et s’en vont. La formation au sein d’Evolution Farm n’est pas rémunérée et, d’après le maire, celui qui abandonne serait venu pour autre chose.
    L’avantage d’une telle formation réside dans la possibilité de démarrer l’activité sans outillage, ni tracteur, sans engrais ni la nécessité de posséder plusieurs hectares : « Quand on me demande d’acheter une machine-outil d’un million et demi. Le jeune qui sort de formation ne va pas acheter une machine aussi chère. Il faut lui apprendre à se servir d’une scie égoïne, d’un ciseau à bois. C’est le système et c’est dangereux. Ici, c’est le contraire. En période de formation, les élèves continuent à faire le faa’apu chez eux. Le plus important est qu’ils peuvent vivre de ça rapidement. »  Johnny  maîtrise et sait comment motiver les jeunes. La ferme est devenue un centre d’insertion sociale : «Quand on me dit que les jeunes passent sept jours sur sept ici et même la nuit cela prouve qu’ils s’accrochent à leur travail. S’ils n’ont pas été au bout de leur cursus scolaire, on ne va pas les laisser au bord de la route. C’est de l’insertion avec valorisation et c’est une façon de leur donner une dignité, d’aimer la terre, d’aimer leur travail et de voir leur produit fini. » Le maire, Gaston Tong Sang espère, qu’un jour, chaque produit sera étiqueté affichant la marque d’Evolution Farm et croit en l’avenir d’un beau métier : « C’est une façon de préparer l’île car un jour, tout le monde aura l’eau potable, l’assainissement et la collecte des déchets mais si on offre des produits naturels, on aura de l’avance. Il faut toujours avoir une vision pour amener les jeunes à être formés. Si on ne les accueille pas, ils se dirigeront vers des secteurs dangereux pour la communauté. »
    La prochaine session démarrera en mars. La commune lancera un appel à candidatures destiné aux centres de formations concernés par l’agriculture naturelle. Les personnes intéressées par la formation, peuvent se rapprocher de la cellule emploi de la mairie.

    De notre correspondante Françoise Buil

     

    Contacts

    Johnny Rydge
    Tel : 87.26.44.85
    Commune : 40 605 800

    • À savoir
    L’agriculture naturelle est basée sur des principes : pas de labour, pas d’engrais, pas de sarclage et pas de pesticide. Elle exclut pratiquement toute intervention humaine sur les cultures.

    ladyblue 2016-01-07 13:24:00
    bravo. en effet, c'est l'avenir (passé revisité!)
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete