Bora Bora – Belle démonstration de force des haltérophiles

    lundi 20 juillet 2015

    Dans un souci de passer en revue pendant le Heiva i Bora Bora 2015 la totalité des sports pratiqués sur l’île, le comité d’organisation proposait, lundi soir dernier, en collaboration étroite avec les clubs d’haltérophilie, trois superbes marathons dans une forme extrêmement originale et beaucoup plus spectaculaire pour le public que le lever d’haltères traditionnel. En présence du maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, qui ne rate aucune manifestation du Heiva en fervent supporter de tous les sportifs de l’île, du président du comité du Heiva i Bora Bora 2015, Cédric Vahinarae, et des présidents des clubs d’haltérophilie Mike Ye On (Amanahune musculation et président du comité de musculation de Bora Bora), Tehinu Vinitua (Faanui musculation), Patu Mahio (Nohoarii Gym), Manutai Urari (Tiipoto musculation), la soirée fut remarquablement animée et commentée par Jules Tapi, président du comité Heiva rau, Guy Nohoari (Anau) et le secrétaire du comité de musculation, Aïha Pai.
    C’est sur le sable de la place Moto’i et devant un parterre de plus de 300 spectateurs qu’une cinquantaine d’athlètes répartis en trois catégories (disques de 40 kg, 60 kg et 80 kg) et huit bancs pour le premier plateau, se sont affrontés dans un déluge de décibels de musique techno, imposant aux disques de fonte un infernal déplacement ininterrompu de 30 minutes en “développé couché”, technique connue pour sculpter les pectoraux à ses pratiquants. Nohoarii Gym et Tiipoto musculation alignaient deux équipes féminines de cinq membres dans la catégorie 40 kg sur ce premier plateau, ce qui a permis aux spectateurs de constater la vitalité de cette discipline chez les dames. Présentant des épreuves allant crescendo dans la difficulté, c’est ensuite un second marathon de 60 minutes avec des poids de 100 kg que le comité d’organisation a proposé aux athlètes qui se sont relayés inlassablement toutes les quinze secondes environ. Dans cette catégorie, on assistera à une lutte acharnée entre les haltérophiles de Amanahune et Nohoarii qui ne seront départagés que par 10 portés après une heure d’un marathon éreintant. Pour terminer la soirée, une dernière épreuve de 30 minutes pour les aito de la discipline a été proposée dans la catégorie 120 kg. En apothéose, ont été désignés, dans une débauche de muscles et d’efforts, l’homme et la femme les plus forts de Bora Bora, à savoir Tapi Maruana qui a soulevé une charge de 210 kg, et Brenda, qui s’est adjugé le titre avec un développé couché de 110 kg, avant que la pluie ne vienne perturber la fin de la manifestation.

    De notre correspondant Alain Lepresle

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete