Bora Bora – Des produits 100 % naturels pour les écoliers

    lundi 16 mars 2015

    “Le bébé est prêt”, a annoncé Gaston Tong Sang, en signant le bail de location entre la commune et la société Evolution Farm. Après plusieurs réunions de travail, le projet de Johnny Rydge consistant à produire et à commercialiser des fruits et légumes issus de l’agriculture naturelle, sans produit chimique, s’est concrétisé.
    En effet, lors de sa réunion extraordinaire du 24 février 2015, le conseil municipal avait approuvé le projet Evolution Farm, consistant en la création d’un centre agricole grandeur nature, de formation et de production de produits locaux 100% naturels, des produits destinés à fournir la cuisine centrale pour les repas des écoles. Il est proposé de louer les parcelles de terre à la société porteuse du projet, qui prendra à sa charge l’ensemble du coût de fonctionnement de ce futur centre pilote. Cette location comprend des parcelles de terre de Namaha, à Nunue, d’une superficie de 37 000 m2 pour une durée de 20 ans (extrait de délibération n°19/215 du 24 février 2015).
     
    Changer les mentalités
     
    Ainsi, les écoles primaires seront approvisionnées dès la rentrée prochaine par une exploitation locale. Produire en qualité et en quantité sera l’objectif de la SARL Evolution Farm, qui continuera, parallèlement, à former les jeunes ou toutes les personnes désirant s’approprier les techniques de l’agriculture 100 % naturelle.
    Johnny développe une philosophie du partage et de l’unité, prônant le changement de mentalité et d’habitudes alimentaires. Sans imposer ses techniques, l’agriculteur propose une manière de cultiver qui se réfère à la nature, un savoir-faire différent qui casse les techniques conventionnelles en place.
    Actuellement, 80% des jardins potagers de l’île sont travaillés à l’aide d’engrais chimiques. Johnny, lui, prépare la terre à la main, ce qui permet de préserver les premiers dix centimètres de surface, essentiels car contenant les micro-organismes utiles.
    Les composts naturels destinés à enrichir les terrains sont élaborés dans son atelier et testés. L’agriculteur suit le calendrier lunaire, les phases de la lune demeurant des références pour respecter et retrouver un rythme naturel dans les cultures, et beaucoup d’autres techniques ancestrales, laissées de côté au profit de la rentabilité.
     
    Un livre à paraître
     
    Le développement de la pépinière naturelle (déjà en exploitation) demeure l’un des projets phare de Johnny. L’équipe communale qui s’en occupait, a été séduite par les méthodes naturelles proposées. Le site permettra au public de découvrir 70 variétés de plantes locales, les techniques concernant l’élevage des animaux (ruches, chèvres, poules pondeuses…), L’occasion par-là même, de faire prendre conscience et de démontrer l’intérêt d’un retour à l’agriculture naturelle. Cette envie du partage a conduit Johnny à écrire un livre intitulé “Evolution Farm”, qui devrait paraître dans trois mois, aux éditions “Au Vent des îles”.
     
    LDT

    Retrouvez l’intégralité de l’article dans La Dépêche du 16 mars ou au feuilletage numérique

    Roderick Page 2015-03-16 13:50:00
    Les techniques sont en fait tout à fait révolutionnaire. Développé aux Etats-Unis autour de 2012, ils suivent la preuve que les plantes ne sont pas comme des pailles qui aspirent la nutrition du sol mais que les plantes envoient des messages aux microbes et les champignons dans le sol pour fournir exactement ce que la plante a besoin. Tuez les microbes (avec des produits chimiques) et vous pouvez progresser pas plus loin sans produits chimiques ...... jusqu'à ce que le sol est détruit. L'approche, logiquement, suit le rythme de la nature.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete