Bora Bora – Deux classes en Nouvelle-Zélande

mardi 12 mai 2015

Deux enseignants de l’école Namaha 1, Virau Teinaore et Hotuarii Chung Tien, ont mis en place, en un an, un projet de voyage scolaire en Nouvelle-Zélande, pour leur classe. Le groupe de 60 personnes  – 15 adultes et 45 enfants – est parti de l’île, sous la pluie, vendredi matin, via Tahiti puis la Nouvelle-Zélande pour un séjour de douze jours.
Au départ de Bora Bora, le premier adjoint au maire, la conseillère pédagogique et la directrice de Namaha 1 ont assisté à la prière récitée par Jules Tapi, avant de dire au revoir aux enfants et accompagnateurs.
Les récoltes de fond se sont succédé, entre ventes de plats et galas, jusqu’au dernier moment puisque l’école a organisé un spectacle, sous le chapiteau, jeudi soir.
L’opération, axée sur l’échange linguistique et culturel, propose aux enfants un programme chargé et varié.

Une découverte du monde

La délégation intégrera deux écoles. Des moments de plaisir, de loisir et de découverte seront entrecoupés d’heures de cours en classe. Les élèves iront visiter le centre culturel de Rotorua et des villages maoris. Plusieurs thèmes préparés en classe seront abordés pendant le séjour, comme les eaux d’Auckland, l’aquarium, etc.
Sur les quarante-cinq enfants, seulement six n’ont pas répondu à l’appel. En effet, si la plupart des élèves de cm2 sont partis, quelques enfants de CE2 n’ont pas suivi le projet : “Quelques parents étaient réticents mais aucun n’a refusé le voyage pour des raisons financières, car la mairie a aidé à hauteur de 40 % et nous avons réalisé de nombreuses levées de fond. La raison est que les parents n’ont pas souhaité que leurs enfants participent au projet”, a expliqué Virau qui, après avoir organisé sept voyages scolaires en Polynésie française, au cours de sa carrière, expérimente son premier voyage d’échange à l’étranger.
L’action permet également, à certains enfants qui n’ont jamais l’occasion de voyager, de découvrir le monde extérieur à l’île et à leur foyer.
Les organisateurs remercient les parents et familles, la population qui s’est prêtée au jeu de l’achat des plats, la commune pour le financement et toutes les aides, l’école Namaha 1, les collègues enseignants et la directrice, l’inspectrice de la circonscription et la ministre de l’Éducation, qui a accepté de suivre le projet. 

De notre correspondante Françoise Buil

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete