Bora Bora – Heiva : Tamarii Nunue grand vainqueur

    vendredi 17 juillet 2015

    Si l’on se réfère à la grandiose remise des prix des concours de chants et de danses du Heiva I Bora Bora 2015, qui s’est tenue sur la place Moto’i samedi dernier en présence du maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, et du président du comité d’organisation Cédric Vahinarae, on constate à quel point cette fête, – qui se perpétue de génération en génération dans tous les villages de tous les archipels du Pays avec des moyens financiers certes très inégaux- est particulièrement importante aux yeux de la population et de la municipalité de Bora Bora, très attachées à la pérennité de ses traditions.
    Sports, danses, chants, artisanats, tous ont eu droit à leur Heiva, grâce au colossal travail fourni depuis six mois par tous les bénévoles du comité d’organisation, les présidents de districts et d’associations qui ont été à juste titre chaleureusement remerciés par Gaston Tong Sang, lors de la cérémonie du 14-Juillet.

    Sept couronnes pour les gagnants

    De nombreux chiffres circulent sur le montant assez impressionnant des prix en espèces, et accessoirement en cadeaux et en coupes (plus de 170), qui récompensent les vainqueurs dans chaque catégorie de chaque discipline, sportive ou culturelle, mais on ne retiendra ici, pour couper court à une polémique qui n’est, semble-t-il, pas nouvelle, que toutes ces gratifications, dont beaucoup proviennent de donateurs du secteur privé, sanctionnent les efforts considérables déployés par les présidents et membres des associations locales, pour que chaque Heiva organisé à Bora Bora soit un réel succès auprès de la population mais aussi des touristes. Et on peut affirmer que ce Heiva I Bora Bora 2015 n’a pas dérogé à la tradition !
    L’histoire retiendra qu’avec sept couronnes, dont celle très enviée du ote’a, tamarii Nunue restera pour la postérité le grand vainqueur de cette édition 2015 du Heiva I Bora Bora. Certaines manifestations, dont le très attendu V1 Aito, se tiendront encore d’ici le 27 juillet, date de la clôture officielle du festival, mais le rideau est définitivement tombé sur les concours de chants (himene) et de danses (ote’a) samedi soir, à l’occasion d’une belle remise des prix qui gonfla les cœurs des uns, fit couler les larmes des autres, mais s’inscrira sans nul doute dans les mémoires comme la juste récompense de l’élan collectif d’un peuple pour sa culture et des efforts qu’il consent pour la préserver et la perpétuer. 

    De notre correspondant Alain Lepresle

        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete