Bora Bora : Ierutalemia, grand gagnant du concours de chants

mardi 27 janvier 2015

Malgré la pluie, près de 700 paroissiens de l’Église protestante maohi se sont retrouvés au fare amuiraa Ziona, dans le district de Anau qui a accueilli la troisième et dernière session du Ta’urua Varua 2015.
C’est dans une ambiance enthousiaste que les délégations communale et religieuse ont été reçues, à 17 heures, avec danses et orchestre. Les membres des quatre amuiraa de Vaitape et la paroisse de Faanui ont rejoint la paroisse de Anau, grâce aux trucks mis à disposition par la commune.
L’engouement et l’ambiance ont été au rendez-vous. Malgré l’épidémie de chikungunya, les participants sont venus en nombre. Il s’agissait de défendre son amuiraa et de se surpasser face à la force et au savoir-faire affiché par le amuiraa Ierutalemia, qui gagne tous les ans le concours de chants.
 
De belles performances
 
Les participants ont donc eu une semaine pour préparer les cinq chants, Nota, Ruau, Tarava Raromatai, Tuki (Rarotonga) et Rurutu, avant le dernier passage devant les diacres. Tous ont entrepris un effort colossal, Ierutalemia ayant mis la barre haut.
Ainsi, la paroisse de Filipi de Faanui est arrivée première, dans le classement de dimanche soir. Elle est passée devant Ierutalemia qui est restée première, au classement général.
Le amuiraa Hagai de Amanahune, a fait un gros effort également. Arrivé quatrième les deux premiers dimanches, il  prend la troisième place, au classement général.
Taniera garde la dernière position mais lorsque leur fare amuiraa sera enfin construit, ils pourront répéter plus sereinement et se réunir régulièrement pour préparer l’événement religieux de l’année. Irma Prince était présente, dimanche. Un invité surprise a également assisté à la fête : l’ancien pasteur de Faanui, Tehevini Heiotiu, installé avec les pasteurs de Vaitape et Faanui assis près du pasteur qui vient de prendre sa retraite, Richard Tuheiava.
Au petit matin, à 5 heures, après la récitation des textes par les aito, le Ta’urua Varua a été clos par les explications des versets récités. Un moment qui permet de mesurer le degré de compréhension des textes bibliques par les paroissiens.
Une très belle fête et de belles performances qui démontrent, une fois de plus, que la perle du Pacifique a su garder vivantes ses traditions, tout en s’ouvrant au monde moderne.
 
De notre correspondante Françoise Buil

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete