Bora Bora – Opération stérilisation pour les chiens du CET

    jeudi 11 juin 2015

    Suivant la politique de contrôle des chiens errants, les partenaires concernés se sont retrouvés autour d’une table pour engager l’opération en visant une cible bien précise : une centaine de bêtes vivant au CET (centre d’enfouissement technique).
    Une convention a été signée, liant l’association Bora Bora Animara, les vétérinaires de l’île, le service de nettoyage de la commune, la police municipale et les partenaires de toujours, Ia Vaima no Bora Bora et le comité du tourisme, pour lancer l’opération de stérilisation des chiens errants squattant le CET. Cette convention est une amorce à la grosse opération qui va suivre, soit la stérilisation massive de mille animaux par an pendant cinq ans. L’objectif est de procéder à une stagnation voire une baisse de la population des chiens errants qui engendrera une diminution des accidents sur la route et des morsures.

    Agir rapidement

    Le maire a félicité la conjonction de toutes ses bonnes volontés, les vétérinaires qui accordent des tarifs accessibles et l’association engagée au quotidien auprès de la cause animale :  “Tant qu’on n’arrivera pas à limiter la reproduction de cette espèce, on aura toujours des chiens errants en quantité importante sur la voie publique. Il faut également limiter la reproduction de ceux qui ont des propriétaires car le gisement vient des foyers. Nous visons d’abord le CET, où les chiens n’ont pas de maître.” L’astuce est de préserver les chiens stérilisés qui gardent l’espace, évitant que d’autres viennent occuper ce site qui attire les animaux abandonnés.
    Le point le plus délicat est la capture, qui sera réalisée par les policiers municipaux formés.Deux chiens par jour devraient être capturés, pendant six semaines, l’intérêt de l’opération étant d’agir rapidement.

    Une identification souhaitable

    Le président de l’association Bora Bora Animara, François Juventin a remercié les deux vétérinaires qui jouent le jeu : “Merci aux vétérinaires de l’île. C’est exceptionnel car à Tahiti, il n’y a pas de communication avec les vétérinaires. On peut proposer aux propriétaires de leur laisser un moment pour se mettre en règle, à savoir stériliser leur animal – avec une participation de l’association grâce aux subventions – et l’identification obligatoire depuis 2008.”
    Pour le chef de la police municipale, Steven Geva, le problème par rapport à la divagation est que personne ne sait à qui sont les chiens. Personne ne fait de déposition et il est impossible d’intervenir en cas d’accident. L’une des solutions serait de passer dans les foyers pour demander l’identification des chiens.  

    De notre correspondante Françoise Buil

    le gendarme du fenua 2015-06-17 19:54:00
    enfin je vais pouvoir faire du velo sans me faire courser par les chiens,il seront moins nonbreux ,merci feufeu ,tu te bat depuis longtemps
    Martin 2015-06-12 01:47:00
    Félicitation a tout les participants de nos amis les animaux.
    C'est une bonne nouvelle.
    lebororo 2015-06-11 13:02:00
    C'est bon pour la sécurité aussi.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete