Bora Bora – Otemanu A et Tepoureva B dans les pas des Tiki Toa

    lundi 3 août 2015

    Puisque la place Moto’i est actuellement disponible entre deux spectacles, les éducateurs de Bora Bora ont tout le loisir d’y organiser, avec l’appui de la commune qui souhaite “occuper l’espace”, des animations sportives qui remportent un franc succès. 
    Alors, après la fabuleuse épopée des Tika Toa à la Coupe du monde au Portugal, quoi de plus naturel que de se servir de l’engouement général que connaît la Polynésie française pour réunir, sous les feux des projecteurs et sur le sable fin de la place Moto’i, tous les aficionados du beach soccer. 
    C’est le challenge que s’étaient conjointement fixés la commune de Bora Bora et son bras séculier en matière de ballon rond, futsal et beach soccer, David Puhia, l’homme aux multiples talents lorsqu’il s’agit d’éducation sportive en direction des jeunes dans ces deux disciplines. 
    Sur deux soirées, lundi et mardi derniers, ce sont 12 équipes de tous niveaux, parfois constituées à la dernière minute derrière la main courante du terrain, qui se sont donné rendez-vous pour en découdre dans le premier tournoi de beach soccer jamais organisé dans le cadre des activités périphériques du Heiva i Bora Bora. 
    “Certains d’entre nous ne connaissent pas bien les règles. Nous, on joue habituellement au foot mais, dès qu’on voit un ballon, il faut qu’on tape dedans. Au beach soccer, on est un peu désavantagés et on s’est fait sortir dès notre premier match. Pas grave ! On apprend et on s’amuse”, relativise le champion de tennis du Heiva, Tauhani Lo, qui a constitué une équipe avec ses potes. 

    Une finale très engagée

    Comme ce fut le cas pour tous les matchs du tournoi, la finale fut très engagée physiquement et les spectateurs n’ont pas regretté le déplacement. Rythme endiablé, contres fulgurants, gestes techniques spectaculaires et tacles glissés hargneux, les compétiteurs avaient tous revêtu la panoplie du parfait Tiki Toa. Otemanu a finalement imposé sa puissance et son expérience, mais Tepoureva B ne s’était pas présenté sur le sable en victime expiatoire et a offert une excellente réplique, ouvrant même le score à la 6e minute. L’histoire retiendra que, en finale, à l’issue d’un match de très bon niveau, Otemanu A a battu Tepoureva B sur le score de 5 buts à 2. 
    Mais le véritable enjeu, mardi dernier, était ailleurs. Une dizaine de matchs organisés, une vraie sensibilisation à cette discipline nouvelle à Bora Bora, près d’une centaine de jeunes de tous les quartiers rassemblés autour d’une passion commune, tous les ingrédients d’un tournoi réussi dont une grande partie du crédit ira à David Puhia, le maître d’orchestre capable de gérer les inscriptions, conseiller les joueurs, commenter les matchs au micro, arbitrer les rencontres, expliquer les règles aux spectateurs et mouiller le maillot avec son équipe… Et tout cela, en même temps ! 

    De notre correspondant  Alain Lepresle

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete