Bora Bora va passer à 45 % d’autonomie financière

    vendredi 9 janvier 2015

    Avant de parler des projets de 2015, le maire de l’île, Gaston Tong Sang, a condamné hier la tuerie qui a eu lieu au sein du journal Charlie Hebdo : “Bora Bora, sa population et son conseil municipal sont émus et condamnent fortement cet acte de lâcheté ignoble. Nous exprimons nos condoléances. La cible atteinte est le cœur même de la démocratie. Il faut effectivement se projeter dans le futur et faire en sorte que de tels actes ne puissent pas se renouveler. La solution appartient à chacun de nous dans un rôle d’observateur, de dénonciation de ces actes et comportements inacceptables, dans un monde où la modernité, le progrès et le bien-être sont les fondements d’une société démocratique respectueuse des valeurs d’un peuple.” Les drapeaux ont été mis en berne et l’île a participé à la journée de deuil national, chacun consacrant la minute de silence de jeudi midi, à la mémoire des victimes : “C’est notre 11 septembre. L’année 2015 commence difficilement. Il faut compter sur l’aide des Églises qui ont un rôle capital. Le conseil municipal pratique ce savoir-vivre ensemble des sociétés civiles et confessions religieuses pour apporter sa pierre à la construction d’une société pacifique.”
    Le tavana demeure optimiste car 2015 serait l’année des rendez-vous avec la croissance économique : “La Polynésie française doit affirmer de manière plus claire sa volonté de prendre en main son autonomie financière et économique. J’estime que nous avons l’autonomie culturelle. Bora Bora s’inscrit dans cette direction. C’est d’abord l’affaire de chaque maire de vouloir considérer que sa commune est un acteur de terrain pour mobiliser les énergies et développer la richesse, quelle qu’elle soit, et dont nous avons hérité de nos ancêtres, afin de la transformer en bien-être économique et social.”
     
    Pour assurer un tel développement, la politique de l’emploi est la motivation du maire. La cellule emploi et la cellule foncière créées en septembre, fonctionnent et rendent service :  “Le Pays a besoin des maires entreprenants. Nous ne sommes pas que des gestionnaires d’un service public. J’appelle le gouvernement à être prudent et à ne pas concentrer nos projets sur un seul pays. Il faut concevoir des projets à la dimension de la Polynésie française. À la suite de la création du pôle emploi, nous avons identifié 360 demandeurs d’emplois. J’invite les jeunes à s’inscrire pour proposer aux chefs d’entreprises, des profils correspondants à leurs besoins.”
    Les habitants verront aussi les taxes augmenter, permettant à l’île de passer à 45 % d’autonomie financière : “Afin de mener à bien les projets, des taxes que de nombreuses communes ont déjà mises en place, seront en vigueur, en 2015. Toutes ces recettes supplémentaires devraient se monter à100 millions et vont renforcer notre autonomie. C’est la taxe sur l’électricité qui rapporte le plus. Plus l’activité économique est importante, plus ça rapporte.” La route de ceinture, dans un état lamentable après les fortes pluies de décembre, demeure du domaine du Pays : “Notre souhait est de voir la route de ceinture refaite. Le marché est signé. L’entreprise devrait intervenir pour le tronçon allant du complexe sportif Teriimaevarua à Vaitape. Il manquera la zone Vaitape Fare piti, la plus touchée.”
    Le maire a terminé cet entretien en adressant tous ses vœux à ses administrés.
     
    Françoise Buil

    Les taxes qui arrivent ou qui augmentent

    – La taxe sur la valeur locative professionnelle : sera en vigueur à hauteur de 10 %
    – L’impôt foncier : passe de 10 % à 20 %
    La taxe de séjour : augmente de 50 Fcfp et sera désormais de 200 Fcfp pour les hôtels classés et bateaux de croisière. Pour les pensions, secteur sinistré, le tarif demeure à 50 Fcfp.
    – Les tarifs sur les déchets augmentent de 10 % afin d’arriver à un équilibre en 2017.

    Les taxes qui rapportent le plus

    Taxe sur l’électricité : 140 millions
    Taxe de séjour : 70 millions

    Les projets de la commune

    – Poursuite du projet d’embellissement des abords de routes.
    – Lancement des études pour l’éclairage public.
    – Consultations pour le bétonnage des servitudes qui n’est pas terminé.
    – Lancement de la construction de l’atelier communal, entrepôts et garage, du côté du CET.
    – Mise en place du projet de salle couverte et réhabilitation du terrain de foot pour les 1 300 élèves et les jeunes du quartier de Namaha
    – Stérilisation de 1 000 animaux pour un montant de 12 millions de Fcfp, avec un tarif spécial des vétérinaires de l’île.
    – Construction d’un refuge au CET.
    – Promotion culturelle et touristique à San Diego menée par Marama Dugan chargé de préparer un groupe représentant l’île. L’action devrait coûter 16 millions de Fcfp : 8 millions de la commune et 8 millions venant des acteurs économiques de l’île.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete